Les chasseurs vont obtenir le droit de tuer les sangliers presque 100% de l'année, dénonce une association de protection de la nature

Le gouvernement prépare un décret pour ouvrir cette chasse dès le mois de juin. Cela va sensiblement allonger la période de chasse. Officiellement c’est pour tenter de limiter les dégâts importants provoqués par le grand gibier, mais cela fait réagir les défenseurs des animaux.

Un sanglier en forêt de Rambouillet (Yvelines).
Un sanglier en forêt de Rambouillet (Yvelines). (JOEL SAGET / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Mardi 3 mars marque la fin d’une consultation publique sur l’extension de la chasse au sanglier. Derrière ce sujet hautement sensible, il y a un chiffre : 30 millions d’euros. C’est le montant payé par les fédérations de chasseurs en 2017 pour indemniser les agriculteurs dont les installations ont été victimes principalement des sangliers. Le décret du gouvernement entend répondre à cette situation.

La période de chasse sera permise à partir du mois juin. Et comme la date de clôture court jusqu’à fin mars,c’est presque du 100% sur l’année, estime la Ligue de protection des oiseaux (LPO), avec des risques de tensions supplémentaires. "Évidemment qu'il y a un risque de tension, réagit sondirecteur général, Yves Verilhac. On a de plus en plus de gens qui témoignent, qui nous disent qu'il y a eu des problèmes parce qu'on leur a interdit l'accès à un chemin." 

La France est le pays qui chasse le plus grand nombre d'espèces sur la plus grande période dans l'année. Et on veut être les champions de la biodiversité ! Il y a un problème.Yves Verilhac, directeur général de la LPOà franceinfo

Les chasseurs répondent qu’ils ne vont pas tous prendre leur fusil dès le mois de juin même si le décret leur en donne la possibilité. Les dérogations existaient déjà précédemment. Cette étape est un assouplissement administratif. Le projet prévoit d’étendre aussi la chasse pour les chevreuils et les renards. La consultation publique a fortement mobilisée. Plus de 25 000 commentaires.