Écologique et économique, un village de l’Orne choisit l’éco-tonte pour entretenir ses espaces verts

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
ECO TONTE
Article rédigé par
France Télévisions

A Valframbert, on a décidé de ne plus tondre la totalité des espaces verts de la commune pour permettre un retour de la biodiversité. Une décision décriée par certains, mais qui pourtant a fait ses preuves. #IlsOntLaSolution

Une coccinelle et un tracteur-tondeuse qui cohabitent : c'est à l'image de la nouvelle politique environnementale de Valframbert, dans l’Orne. Terminées les pelouses des espaces verts communaux coupées au cordeau. Désormais seules subsistent de belles allées naturelles tracées au milieu des herbes folles. "Tondre à tour de bras comme on l’a fait depuis des années, on a vu disparaître une partie de la flore et comment expliquer à nos enfants ce qu’est la nature ?", se justifie monsieur le maire, Francis Aïvar.

8000 euros d'économie

Dorénavant, seules les pelouses dites d'honneur, c’est-à-dire celles qui entourent la mairie ou encore l’église du village, auront droit à une tonte régulière. Une décision qui va permettre à la petite commune d’économiser près de huit mille euros sur l’entretien de ses trois hectares d’espaces verts. Malgré cela, certains habitants n’apprécient pas cette décision de laisser l’herbe pousser, comme le confirme Marc Lorand Brionne, adjoint au maire en charge des espaces verts. "Ils aimeraient avoir un green de golf. C’est une représentation de la commune, ça fait bien, il faut que la commune soit bien propre, bien entretenue. Il y a des gens qui disent aussi qu’ils payent des impôts et qu’ils sont en droit d’attendre un service, même en ce qui concerne les espaces verts, qui soit au cordeau".

Pour d’autres, laisser faire la nature est une très bonne chose pour la biodiversité. C’est le cas de Patrick Gaugain. Cet apiculteur de Valframbert salue une décision de la mairie qui, selon lui, ne peut faire que du bien à ses abeilles : "Cette initiative est excellente. Je dirais que plus il y a de diversité florale, mieux va se porter le monde animal et en particulier le monde des insectes. Et il faudra peut-être qu’on explique aussi aux gens qu’un robot de tonte ça enlève toute diversité dans un espace de pelouses, et ça c’est vraiment dommage".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.