Bio : dans la Drôme, la Biovallée vit en phase avec l'environnement

Sur ce territoire, agriculture, transport et même rythme de travail sont pensés pour respecter la nature. Découverte avec France 2.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une sorte de vallée vertueuse le long de la Drôme où le territoire est en phase avec l'environnement. On l'appelle aussi la Biovallée. Joël Fauriel est un agriculteur heureux et convaincu à Loriol-sur-Drôme. Il cultive des cerises sur 12 hectares de vergers bios et reste fidèle à ses principes.

Respecter l'environnement et favoriser le développement local sont les principes de la Biovallée. Son objectif : parvenir à 50% d'agriculture bio et encourager la proximité avec les habitants. Les produits cultivés sont vendus directement en magasin. "Je préfère payer un petit peu plus cher un produit mais qu'il soit de qualité", assure un client à France 2.

"Ne pas voir l'écologie comme une contrainte"

L'Herbier du Diois, société spécialisée dans les plantes aromatiques bios à Châtillon-en-Diois, a été le précurseur. Le souci de l'environnement est omniprésent chez elle, mais le social a aussi sa place. Les 50 salariés travaillent 35 heures par semaine sur quatre jours afin d'avoir davantage de temps en famille. Et les employés qui viennent travailler à vélo reçoivent une prime de 100 euros par mois. La moitié de l'entreprise s'y est mise !

Même le secteur industriel fait un effort. Dans l'entreprise Recyclage et pièces automobiles, les véhicules trouvent une seconde vie. Tout est récupéré et les employés valorisent ce qui peut l'être. "Il ne faut pas voir l'écologie comme une contrainte. Ici, en recyclant des pièces d'occasion, c'est de l'écologie mais c'est aussi une activité économique", assure le patron Yohan Renaud.

Le JT
Les autres sujets du JT