Cet article date de plus d'un an.

Bas-Rhin : à la rencontre des artisans qui privilégient le vélo pour se déplacer

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Des artisans se déplacent à domicile avec un vélo cargo
Bas-Rhin : à la rencontre des artisans qui privilégient le vélo pour se déplacer Des artisans se déplacent à domicile avec un vélo cargo (France 2)
Article rédigé par France 2 - G. Fraize, P. Dezempte, C. Singer
France Télévisions
France 2
Dans la région de Strasbourg, dans le Bas-Rhin, certains artisans ont choisi de troquer leur véhicule pour un vélo cargo. Une alternative moins chère, moins polluante et plus rapide pour se déplacer.

Coiffeur à domicile, Christophe Metzler débute sa journée de travail en chargeant son vélo cargo avant de se rendre à son premier rendez-vous, à quelques kilomètres de son domicile, à Ostwald (Bas-Rhin). Depuis deux ans et demi, il compte déjà plus de 12 000 kilomètres au compteur de son nouveau moyen de déplacement. "Il me permet effectivement de me stationner assez librement et c'est un grand gain de temps pour moi", confie-t-il. Pas d'essence, pas de parcmètre, pas de retard, il apparaît pour beaucoup comme une évidence.

Une identité commerciale bénéfique

Le vélo cargo permet aussi de construire une véritable identité commerciale qui séduit les clients. "On m'appelle le coiffeur à vélo. Ça m'a apporté énormément de visibilité parce que les gens ont le temps de me voir et ça me sert également de vitrine", souligne Christophe Metzler. Menuiser de formation, Valentin Schoch-Danjou a aussi choisi de sauter le pas et de se passer de sa camionnette. "Niveau temps, je pense que si j'étais venu en camionnette j'en aurai perdu un petit peu et niveau investissement, il n'y a pas photo", témoigne-t-il. Et pour cause, un vélo d'occasion électrifié coûte 3 000 euros, soit huit fois moins qu'une camionnette.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.