VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : portrait d’un jeune homme "pacifiste"

Rémi Fraisse étudiait l’environnement. Il est décrit comme un pacifiste par ses proches. Une équipe de France 2 brosse le portrait du jeune homme de 21 ans.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Rémi Fraisse était un jeune homme sportif et proche de la nature. C’est en tout cas ce que laissent penser les photos déposées sur le site du barrage de Sivens (Tarn) où le corps sans vie de Rémi Fraisse a été découvert dans la nuit du samedi au dimanche 26 octobre. Il était étudiant à Toulouse à l’université Paul Sabatier, où il suivait des études d’environnement.

"Un non-violent, un pacifiste"

"C’est quelqu’un de gentil. Et ce n’était pas la première fois qu’il participait à une manifestation mais il a manifesté auprès de citoyens, de familles, dans d’autres situations, jamais dans la violence", a déclaré  Pascal Barbier, un ami de la famille au micro de France 2. "Ce n’est vraiment pas un militant radical. C’est un non-violent, un pacifiste. Ça ne peut pas être quelqu’un qui transportait des armes ou des explosifs, ce n’est pas possible", poursuit-il. Reste désormais à comprendre pourquoi Rémi Fraisse, qui était venu manifester en compagnie de sa petite amie, s’est retrouvé au cœur des violences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le campement des opposants au barrage de Sivens (Tarn), le 24 octobre 2014.
Le campement des opposants au barrage de Sivens (Tarn), le 24 octobre 2014. (FRED SCHEIBER/SIPA)