VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : "Qu'est-ce qu'on dirait si l'extrême droite se conduisait comme ça?", lance Fillon

L'ancien Premier ministre a mis en cause la responsabilité des militants Verts dans les violences qui ont conduit à la mort, ce week-end, d'un jeune militant sur le site du barrage contesté de Sivens.

Cette vidéo n'est plus disponible
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

François Fillon a mis en cause la responsabilité des militants Verts dans la mort de Rémi Fraisse"Ceux qui font de la violence politique une arme désormais systématique contre tous les projets d'infrastructure ont aussi leur part de responsabilité dans cette mort", a estimé l'ancien Premier ministre sur Europe 1, mardi 28 octobre.

>> Informations, réactions... Suivez en direct toute l'actualité concernant la mort de Rémi Fraisse par ici

"Ce qui se passe sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, comme ce qui se passe sur ce barrage de Sivens (Tarn), ce sont des comportements qui sont inacceptables, a-t-il poursuivi. Qu'est-ce qu'on dirait si c'était l'extrême droite qui se conduisait comme ça ?"

Verts et casseurs "agissent ensemble"

François Fillon a notamment mis en cause les Verts, qui s'associent, selon lui, aux casseurs responsables des violences qui ont touché lundi soir Gaillac mais aussi d'autres villes en France. "En réalité, ce ne sont pas des casseurs, ce sont des extrémistes politiques, a-t-il précisé. Je ne dis pas que ce sont les Verts qui soutiennent ces extrémistes, mais ils sont ensemble et, d'une certaine façon, ils agissent ensemble."

François Fillon, ici à Paris le 14 Octobre 2014, a mis en cause la responsabilité des Verts dans les violences sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn).
François Fillon, ici à Paris le 14 Octobre 2014, a mis en cause la responsabilité des Verts dans les violences sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn). (ERIC FEFERBERG / AFP)