VIDEO. Barrage de Sivens : échauffourées à Gaillac, au lendemain de la mort d'un manifestant

Des violences ont éclaté dimanche soir dans le centre-ville, où des opposants au projet s'étaient rassemblés en mémoire de Rémi, un jeune manifestant dont le corps a été retrouvé sur le site du barrage contesté de Sivens.

MURIEL LASSAGA, NICOLAS AUER / FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Près de 2 000 manifestants se sont rassemblés, dimanche 26 octobre vers 18 heures, dans la petite ville de Gaillac (Tarn). Ils étaient venus observer une minute de silence en l'honneur de Rémi, un jeune opposant au barrage de Sivens décédé la veille sur le chantier.

Mais la situation s'est vite dégradée. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour mettre un terme aux échauffourées et aux dégradations commises par une cinquantaine de casseurs, venus se mêler à la foule. La nuit a finalement été calme à Gaillac, où le dispositif de la gendarmerie a été levé peu avant minuit.

Les premiers résultats de l'autopsie connus lundi

Les causes du décès du manifestant de 21 ans, retrouvé mort dans la nuit de samedi à dimanche sur le site du barrage contesté de Sivens, restent, pour l'instant, indéterminées. Les premiers résultats de l'autopsie devraient être connus lundi à la mi-journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des échauffourées ont éclaté à Gaillac (Tarn), le 26 octobre 2014, après la mort, la veille, d\'un manifestant sur le site du barrage contesté de Sivens.
Des échauffourées ont éclaté à Gaillac (Tarn), le 26 octobre 2014, après la mort, la veille, d'un manifestant sur le site du barrage contesté de Sivens. (PASCAL PAVANI / AFP)