Cinq mille milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année dans le monde

"S'ils étaient attachés ensemble, ils pourraient entourer la planète sept fois toutes les heures", avance un rapport de l'ONU publié mardi.

Un homme trie des sacs plastique en vue de les recycler, le 14 mai 2018, à Dacca (Bangladesh).
Un homme trie des sacs plastique en vue de les recycler, le 14 mai 2018, à Dacca (Bangladesh). (MUNIR UZ ZAMAN / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un défi d'une ampleur "décourageante", selon l'ONU. Environ 5 000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde et seulement une infime proportion est recyclée, d'après un rapport des Nations unies rendu public mardi 5 juin, à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement.

"Nos océans ont été utilisés comme une décharge, ce qui provoque l'étouffement de la vie marine et transforme certaines zones marines en soupe plastique, affirme le chef d'ONU Environnement, Erik Solheim. Dans certaines villes, les déchets plastiques bouchent les canalisations, ce qui provoque des maladies. Consommés par le bétail, ils trouvent leur chemin jusque dans la chaîne alimentaire."

Du plastique dans plus de 80% de l'eau potable

Les chiffres donnent le tournis : presque 10 millions de sacs plastique sont consommés chaque minute dans le monde. "S'ils étaient attachés ensemble, ils pourraient entourer la planète sept fois toutes les heures", avance le rapport.

Seulement 9% des neuf milliards de tonnes de plastique que le monde a jamais produites ont été recyclées. Une part à peine plus grande, 12%, a été incinérée. Le reste a fini dans les décharges, les océans, les canalisations, où il mettra des milliers d'années à se décomposer totalement. En attendant, il contamine les sols et l'eau avec des particules de microplastique. Les études montrent que 90% de l'eau en bouteille et 83% de l'eau du robinet contiennent des particules de plastique.

L'ONU salue toutefois un début de prise de conscience face à l'ampleur du problème, en relevant que plus de 60 pays ont adopté des politiques visant à réduire cette pollution.