Enlèvement de trois jeunes Israéliens : Netanyahou accuse le Hamas

Près de quatre jours après la disparition de trois adolescents israéliens en Cisjordanie, les recherches continuent en Cisjordanie. Le Premier ministre israélien a accusé le Hamas d'être derrière cet enlèvement. Une hypothèse que les Américains semblent reprendre à leur compte.

(Tandis que les recherches se poursuivent en Cisjordanie, Benjamin Netanyahu impute au Hamas le rapt de trois jeunes colons © Maxppp/Abir Sultan)

Les services de renseignement israéliens sont désormais certains qu'une cellule du Hamas est responsable de cet enlèvement.  "C'est un fait et ce n'est pas surprise ", a lancé Benjamin Netanyahou. Une accusation que les Américains ont commencé à corroborer.

Aucune preuve

Le secrétaire d'Etat John Kerry a déclaré dimanche que de nombreux indices pointaient l'implication du mouvement islamiste. Depuis l'enlèvement, jeudi soir, 150 personnes ont été arrêtées. Notamment des membres influents du Hamas, comme le président du Parlement palestinien, Aziz Dweik, arrêté dans la nuit de dimanche à lundi, et l'un des principaux députés de Cisjordanie.

Toutefois, aucune preuve n'a encore été révélée. L'identité des suspects reste inconnue et surtout la localisation des trois adolescents demeure mystérieuse. Les principaux leaders politiques du Hamas à Gaza, eux, n'ont pas réagi. Un porte-parole a juste qualifié de stupide les accusations israéliennes.

Hébron et Gaza bouclées

Sur le terrain, l'armée israélienne a déployé des moyens énormes, inédits depuis la deuxième Intifada. Quelque 2.500 soldats, dont des troupes d'élite et des parachutistes sont présents en Cisjordanie. La ville d'Hébron et Gaza sont totalement bouclées. Une batterie anti-missile Iron Dome a été déployée à 20 km de Gaza. Et les premiers réservistes ont été mobilisés.

A LIRE AUSSI ►►► Israël arrête 80 Palestiniens après l'enlèvement de 3 adolescents

A Hébron, le reportage de Nicolas Ropert
--'--
--'--