Cet article date de plus de sept ans.

En Italie, la prostitution et la drogue pour doper le PIB

Grâce à de nouvelles règles européennes, les revenus générés par le trafic de drogue et la prostitution seront intégrés dans le PIB l'année prochaine. En Italie, le taux de croissance gagnerait 1,1 point, passant de 1,3% à 2,4%.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Intégrées au PIB, la prostitution et la drogue feraient gagner 1,1 point de croissance à l'Italie © Maxppp)

De la drogue et des prostituées dans le PIB. En Italie, en vertu de nouvelles règles européennes, les revenus estimés provenant du trafic de drogue et de la prostitution seront intégrés l’année prochaine au PIB. Les contrebandes de tabac et d’alcool seront également intégrées. L’institut statistique italien Istat indique que la procédure de calcul sera "très difficile pour la raison évidente que ces activités illégales ne sont pas déclarées ".

Selon les prévisions du gouvernement, le taux de croissance (avant ces nouvelles règles) étaient de 1,3% pour 2014. Ce nouveau calcul porterait le taux de croissance du PIB à 2,4%. Les revenus générés par les entreprises qui ne payent pas leurs impôts est déjà intégré dans le calcul du PIB en Italie. Il était estimé entre 16,3% et 17,5% du PIB en 2008, dernières statistiques publiées dans ce domaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.