En Inde, la GPA se développe

De nombreux parents, répartis aux quatre coins du monde, se rendent en Inde pour faire appel à des mères porteuses.

FRANCE 2

Alors que la GPA agite les débats en France, la pratique se développe en Inde. Ici, de nombreux couples font appel à des mères porteuses. Le docteur Nayna Patel a déjà fait naitre plus de 840 bébés issus de gestation pour autrui, en l'espace d'une dizaine d'années.

"Aux Etats-Unis c'est très cher"

Erika, une Américaine vivant en Italie, s'est rendue en Inde, pour bénéficier d'une GPA. La jeune femme a déboursé 25 000 euros. Un prix qui comprend même la livraison de son bébé. "En Europe, en Italie où j'habite, c'est illégal donc on ne peut pas le faire là-bas et aux Etats-Unis c'est très très cher et c'est la mère porteuse qui a tous les droits, pas les parents biologiques. Nous pensons que nous aurons plus de droits ici", explique la future maman au micro de France 2.
 
En contrepartie, les mères porteuses reçoivent un peu plus de 7 000 euros pour porter un enfant, une somme qui équivaut ici à 20 ans de salaire.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
La Cour de cassation a validé l\'inscritpion à l\'état civil des enfants nés de GPA à l\'étranger, le vendredi 3 juillet 2015.
La Cour de cassation a validé l'inscritpion à l'état civil des enfants nés de GPA à l'étranger, le vendredi 3 juillet 2015. (YIZI / FLICKR FLASH / GETTY IMAGES)