Biélorussie : "Nous n'avons besoin d'aucun gouvernement étranger" : le président Alexandre Loukachenko souhaite régler seul la crise que traverse son pays

La Pologne, la Lettonie et la Lituanie ont déjà proposé de tendre la main au pays. En vain pour le moment.

Des milliers de Biélorusses assistent aux funérailles d\'Alexander Taraykovskiy, le 15 août 2020, à Minsk. L\'homme de 34 ans a été tué lundi dans les manifestations contre la réélection du président Loukachenko.
Des milliers de Biélorusses assistent aux funérailles d'Alexander Taraykovskiy, le 15 août 2020, à Minsk. L'homme de 34 ans a été tué lundi dans les manifestations contre la réélection du président Loukachenko. (SERGEI GAPON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

En difficulté face à un important mouvement de contestation post-électorale, le président biélorusse ne veut pas d'une médiation étrangère, comme le lui ont déjà proposé la Pologne, la Lettonie et la Lituanie. "Nous n'avons pas besoin d'aucun gouvernement étranger, d'aucun médiateur", a affirmé Alexandre Loukachenko lors d'une réunion gouvernementale, samedi 15 août, selon l'agence étatique Belta. Suivez notre direct.

Un coup de téléphone de Vladimir Poutine. Le président russe s'est entretenu samedi midi avec son voisin biélorusse pour lui dire qu'il était "confiant" dans une résolution rapide de la crise que traverse le pays. L'entretien a aussi confirmé l'orientation vers "un renforcement de ces relations d'union correspondant aux intérêts essentiels des peuples frères que sont la Russie et la Biélorussie", a ajouté le Kremlin. Egalement, Alexandre Loukachenko a dit que Vladimir Poutine lui a assuré une "aide" sécuritaire.

Des milliers de personnes dans les rues de Minsk. Elles se sont données rendez-vous autour de la station de métro Pouchkinskaïa, à l'ouest du centre de la capitale pour rendre hommage à un manifestant ayant trouvé la mort à proximité lors d'une manifestation lundi dernier. "Non à la violence !", "Vive la Biélorussie", scandaient les manifestants, portant des fleurs ou faisant le "V" de la victoire avec les doigts.  

 Des sanctions européennes. L'Union européenne a donné vendredi 14 août son accord à des sanctions contre des responsables biélorusses liés à la répression ou à des fraudes électorales. Une liste de personnes accusées d'avoir organisé et procédé à la répression en Biélorussie va être établie et elle sera soumise pour approbation aux Etats membres. "Nous assistons à un terrorisme d'Etat en Biélorussie. C'est clairement inacceptable en Europe au XXIe siècle", a notamment dénoncé le chef de la diplomatie du Luxembourg, Jean Asselborn.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

23h09 : C'est terminé pour ce soir. Voici le point sur l'actualité :

• Ils l'ont fait ! Incroyable exploit de l'Olympique Lyonnais, qui élimine Manchester City (3-1) et file en demi-finale de la Ligue des champions, grâce à un but de Cornet et un doublé de Moussa Dembélé. Ils affronteront le Bayern Munich mercredi.

• Le nombre de nouveaux cas en 24 heures passe la barre des 3 000, avec 3 310 nouveaux malades testés positifs (contre + 2 846 hier), annonce Santé Publique France.


• Météo France place 11 départements de la façade ouest en vigilance orange aux orages. Il s'agit de la Charente, de la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne.



• Le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko refuse toute médiation étrangère pour sortir de la crise qui secoue son pays depuis l'élection présidentielle. On vous raconte dans cet article la semaine historique qu'a vécue le pays.

20h00 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

Le Haut Conseil de la santé publique recommande le port "sytématique" du masque dans tous les lieux clos collectifs.

Météo France place 11 départements de la façade ouest en vigilance orange aux orages. Il s'agit de la Charente, de la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne.

Le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko refuse toute médiation étrangère pour sortir de la crise qui secoue son pays depuis l'élection présidentielle. On vous raconte dans cet article la semaine historique qu'a vécue le pays.


Qui de Lyon ou de Manchester aura le redoutable honneur de défier les Munichois qui ont balayé le Barça 8 à 2 ? L'Olympique lyonnais vise un exploit contre Manchester City ce soir à Lisbonne pour une place en demi-finale de Ligue des champions.

19h26 : Quelques heures après son refus de toute médiation étrangère, le dirigeant biélorusse, Alexandre Loukachenko, annonce que son homologue russe Vladimir Poutine lui a assuré une "aide complète" pour préserver la sécurité du Bélarus.

19h14 : Selon l'AFP, au moins 3 000 personnes sont rassemblées ce soir à Minsk devant la siège de la télévision publique, pour réclamer "la vérité" et protester contre la réélection du président Alexandre Loukachenko. "Des élections honnêtes ! Liberté !", scandent les manifestants, agitant des drapeaux rouges et blancs, les couleurs de l'opposition bélarusse.

18h10 : Il est un peu plus de 18 Heures, voici le point sur l'actualité :

Le Haut Conseil de la santé publique recommande le port "sytématique" du masque dans tous les lieux clos collectifs.

Météo France place 11 départements de la façade ouest en vigilance orange aux orages. Il s'agit de la Charente, de la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne.

Le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko refuse toute médiation étrangère pour sortir de la crise qui secoue son pays depuis l'élection présidentielle. On vous raconte dans cet article la semaine historique qu'a vécue le pays.


Qui de Lyon ou de Manchester aura le redoutable honneur de défier les Munichois qui ont balayé le Barça 8 à 2 ? L'Olympique lyonnais vise un exploit contre Manchester City ce soir à Lisbonne pour une place en demi-finale de Ligue des champions.

16h14 : Si vous n'avez pas suivi ce qu'il s'est passé dans ce pays d'Europe de l'est, on vous raconte la semaine historique qu'a vécue la Biélorussie depuis la présidentielle dans cet article.




(SERGEI GAPON / AFP)

16h11 : "Nous n'avons besoin d'aucun gouvernement étranger, d'aucun médiateur."

Alors que son pays est en proie à des manifestations depuis la présidentielle, le dirigeant biélorusse écarte toute intervention étrangère pour régler la crise.

16h00 : Il est 16 heures, nous faisons un point sur l'actualité.



Le Haut Conseil de la santé publique recommande le port "sytématique" du masque dans tous les lieux clos collectifs.

Des milliers de personnes défilent dans les rues de Minsk. Leur mot d'ordre : "Non à la violence !", après la mort d'un manifestant quelques jours auparavant. La répression policière fait rage dans le pays alors qu'une partie de la population conteste la réélection d'Alexandre Loukachenko. Suivez notre direct.


Qui de Lyon ou de Manchester aura le redoutable honneur de défier les Munichois qui ont balayé le Barça 8 à 2 ? L'Olympique lyonnais vise un exploit contre Manchester City ce soir à Lisbonne pour une place en demi-finale de Ligue des champions.


L'obligation du port du masque en extérieur s'étend dans les villes françaises : c'est notamment le cas à Paris, où de larges quartiers, dont les Champs-Élysées, sont concernés depuis ce matin, ainsi qu'à Marseille, notamment sur les marchés.


Depuis ce matin, tous les voyageurs en provenance de France doivent respecter une quarantaine en arrivant au Royaume-Uni. Paris a promis une mesure de réciprocité.

15h57 : Regardez les images de ce correspondant de CNN à Minsk, en Biélorussie, où des milliers de personnes sont rassemblées pour demander le départ du président Alexandre Loukachenko.

15h15 : Ce sera sans lui. Retenu pour disputer les rencontres internationales prévues début septembre avec la Biélorussie, Ilya Shkurin a annoncé qu'il préférait tourner le dos à la sélection pour l'instant. "Je refuse de représenter les intérêts de la sélection tant que le régime de Lukachenko est au pouvoir", écrit l'attaquant dans un post Instagram.

14h23 : Le Kremlin s'est dit "confiant" dans une résolution rapide de la crise en Biélorussie. "Les deux parties ont exprimé leur confiance dans une résolution prochaine des problèmes en cours", a indiqué dans un communiqué la présidence russe, après un entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko.

14h01 : Des milliers de personnes ont convergé vers la station de métro Pouchkinskaïa, à Minsk, pour rendre hommage à un manifestant ayant trouvé la mort à proximité lors d'une manifestation lundi dernier. "Non à la violence!", "Vive le Bélarus", scandaient les manifestants. Au même moment, entre 500 et 700 personnes sont réunies avec la famille du défunt autour de son cercueil, exposé dans un autre quartier de la capitale.



(SERGEI GAPON / AFP)

13h12 : Le président biélorusse Alexandre Loukachenko s'est entretenu avec son homologue russe Vladimir Poutine, en plein mouvement de contestation grandissant contre sa réélection à la tête de la Biélorussie. "Une agression est en train d'être menée contre la Biélorussie. Nous devons contacter Poutine, le président russe, pour que je puisse parler avec lui maintenant", avait-il affirmé peu avant.

12h17 : Plusieurs milliers de manifestants sont déjà rassemblés à Minsk, selon les journalistes de l'AFP sur place.



(SERGEI GAPON / AFP)

12h14 : Des appels à de grands rassemblements pacifiques ont été lancés pour ce week-end en Biélorussie. La principale candidate de l'opposition à la présidentielle, Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée depuis quatre jours en Lituanie, a ainsi appelé à des marches pacifiques aujourd'hui et demain à travers le pays.

12h16 : Il est midi, nous faisons un point sur l'actualité.

Le Haut Conseil de la santé publique recommande le port "sytématique" du masque dans tous les lieux clos collectifs.


L'obligation du port du masque en extérieur s'étend dans les villes françaises : c'est notamment le cas à Paris, où de larges quartiers, dont les Champs-Élysées, sont concernés depuis ce matin, ainsi qu'à Marseille, notamment sur les marchés.

L'Union européenne donne son feu vert à de nouvelles sanctions contre des responsables biélorusses, dont la liste doit être encore dressée. La mobilisation contre la réélection d'Alexandre Loukachenko ne faiblit pas dans le pays et des manifestations sont attendues ce week-end.


Depuis quelques heures, tous les voyageurs en provenance de France doivent respecter une quarantaine en arrivant au Royaume-Uni. Paris a promis une mesure de réciprocité.

09h00 : Il est 9 heures, nous faisons un premier point sur l'actualité.

L'obligation du port du masque en extérieur s'étend dans les villes françaises : c'est notamment le cas à Paris, où de larges quartiers dont les Champs-Élysées sont concernés depuis ce matin, ainsi qu'à Marseille, notamment sur les marchés.

Depuis quelques heures, tous les voyageurs en provenance de France doivent respecter une quarantaine en arrivant au Royaume-Uni. Paris a promis une mesure de réciprocité.


L'Union européenne donne son feu vert à de nouvelles sanctions contre des responsables biélorusses, dont la liste doit être encore dressée. La mobilisation contre la réélection d'Alexandre Loukachenko ne faiblit pas dans le pays et des manifestations sont attendues ce week-end.

• Le Bayern Munich a étrillé la défense du FC Barcelone (8-2) et s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions. Le club allemand affrontera le vainqueur du quart entre l'Olympique lyonnais et Manchester City.