Des traces d'eau liquide découvertes sur la planète Mars

La NASA avait annoncé la semaine dernière "une découverte scientifique majeure" concernant Mars. Ce lundi, elle a confirmé avoir découvert des traces d'eau liquide à la surface de la planète Mars. Une équipe de scientifiques a identifié des ruisseaux de saumure, solution aqueuse saturée en sel. C'est une condition préalable à la vie.

(Des traces sombres visibles sur Mars seraient des coulées de saumure, eau fortement salée © NASA/JPL/University of Arizona)

De l'eau coule sur la planète Mars. Une annonce pressentie depuis quelques jours que la NASA a officialisé ce lundi après-midi au cours d'une conférence de presse. Des traces sombres ont été identifiées à la surface de la planète Mars et selon une étude du Georgia Institute of Technology (Etats-Unis) publiée dans la revue Nature Geoscience, il s'agit bien de ruisseaux de saumure, une eau très fortement concentrée en sel. Pour la NASA, cela signifie que la planète rouge est donc potentiellement habitable.

C'est Jim Green, le directeur de la science planéraire à la NASA, qui le premier a confirmé cette découverte : "dans certaines circonstances, de l'eau liquide a été découverte sur Mars". "Aujourd'hui nous révolutionnons notre compréhension de cette planète, a expliqué Jim Green. Les sols sont humides, hydratés, pleins d'eau. [...] Mars n'est pas la planète sèche et aride que nous pensions."

"C'est quelque chose que nous pressentions (...) Il manquait cette confirmation", explique John Carter, astronome, spécialiste de la planète Mars
--'--
--'--

Des coulées de saumure, eau particulièrement salée, apparaissent en été

Cette découverte a été faite par une équipe de scientifiques du Georgia Institute of Technology (Etats-Unis), dirigée par Lujendra Ohja. Ils ont identifié sur des images de la planète Mars, capturées avec l'instrument HiRISE (caméra de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter), des traces noires, sortes de coulées pouvant atteindre 100 mètres de long et cinq de large, apparaissant sur des terrains en pente durant "l'été martien". Autrement dit quand la température de la planète rouge grimpe entre -23,15 et -0,1 °C. Pour les scientifiques, ces traces sont produites par des mouvements d'eau saumâtre liquide.

John Grunsfeld, administrateur adjoint de la NASA, affirme donc qu'il y a : "des traînées qui se forment à la fin du printemps, grandissent durant l'été et disparaissent à l'automne".

Dans le détail Michel Viso, responsable du programme Exobiologie au Centre national d’études spatiales (CNES), a expliqué sur France Info que l'équipe de scientifiques a pu déterminer la présence d'eau sur les roches autour des traces noires. "Quand les traînées apparaissent, il y a de l'eau dedans, raconte Michel Viso. Elle a une trace spectroscopique et quand les traînées disparaissent, les roches perdent cette eau. Cela veut bien dire qu'elles sont formées à un moment donné par de l'eau qui est venue recouvrir ses roches." Quand la température baisse en automne, l'eau elle s'évapore.

"Ca veut dire qu'il y a de l'eau liquide qui s'écoule, mais ça n'est pas forcément une cascade" Michel Viso, du CNES, au micro d'Ersin Leibowitch
--'--
--'--

Les scientifiques avaient déjà découvert de l'eau sous forme solide au niveau des pôles de la planète rouge et avaient émis depuis longtemps l'hypothèse que ces traces noires saisonnières pouvaient être formées par des coulées de saumure.

(©)