Cet article date de plus de sept ans.

Des crêpes et un ministre au menu du réveillon pour les soldats français en Afghanistan

Jean-Yves Le Drian est arrivé lundi matin à Kaboul, où sont déployés les 1.500 derniers soldats français sur le sol afghan. Avant de leur offrir un réveillon breton, le ministre de la Défense s'entretiendra avec son homologue afghan et le président Hamid Karzaï.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Eric Gaillard Reuters)

Un peu plus d'un mois après le
départ des dernières forces françaises combattantes, les 1.500 derniers soldats
français déployés en Afghanistan passent le réveillon en compagnie de Jean-Yves
Le Drian
dans le camp de Warehouse, à Kaboul. Un réveillon très breton offert
par le ministre, ancien président du conseil régional de Bretagne, qui a
apporté dans ses bagages quelque 8.000 crêpes.

Le ministre de la Défense est arrivé lundi matin dans la capitale afghane,
accompagné notamment de l'écrivain Erik Orsenna qui a écrit plusieurs essais
sur les matières premières et les pays en voie de développement.

Avant le réveillon, Jean-Yves Le
Drian doit avoir plusieurs entretiens, avec son homologue afghan Bismillah Khan
Mohammadi, le président Hamid Karzaï, et le patron des forces de l'Otan en
Afghanistan (Isaf), le général américain John Allen. L'occasion de réaffirmer
la volonté de la France d'accompagner la transition militaire et politique de
l'Afghanistan.

Retrait final dans un an

Onze ans après le déploiement des
premières troupes françaises en Afghanistan, il ne reste plus que 1.500 hommes,
logisticiens et formateurs, stationnés à Kaboul. Les dernières forces combattantes
ont quitté la province de Kapisa fin novembre
. C'est principalement dans cette
région que 88 soldats français ont été tués depuis fin 2001, et plus de 700
autres blessés.

Après son élection en mai dernier, le président
Hollande a décidé d'accélérer le retrait des soldats français, qui ne devraient
plus être qu'environ 500 l'été prochain, avant un départ final programmé pour le
21 décembre 2013. Des troupes chargées d'assurer le commandement de l'aéroport
international et la gestion de l'hôpital militaire de Kaboul jusqu'à la fin de
la mission de l'Isaf.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.