Cet article date de plus de six ans.

Dans un bunker ukrainien : "Il paraît que là-haut ça continue de tirer"

Malgré l'appel de l'ONU à cesser les hostilités les combats se poursuivent. A Donetsk, l'envoyée spéciale de France Info, Cécilia Arbona, a rencontré des habitants qui ont trouvé refuge dans un bunker. Ils sont une cinquantaine à vivre là depuis le début du conflit.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une cinquantaine de personnes vivent dans ce bunker © RF/ Cécilia Arbona)

Depuis sept mois qu'ils vivent sous la terre, leurs yeux se sont accoutumés à l'obscurité. Vieillards, jeunes gens, bambins, cette communauté se déplace dans le noir, à voix basse, sans faire de bruit. Même les bottes fourrées des mamies et les baskets des enfants semblent équipés de feutre. Ils glissent sur le ciment. Le bunker ressemble à un garage avec une pièce principale et des renfoncements. On a installé des petites tables et des commodes au pied de plusieurs lits pour délimiter l'espace de chaque famille.

Une femme aux cheveux frisés se rapproche. Elle caresse les cheveux d'une petite fille qui n'a pas deux ans. "C'est horrible ces gosses qui n'ont pas d'enfance. Combien de temps ça va durer? Il paraît que là-haut ça continue de tirer. Personne ne veut respecter le cessez-le-feu".

 

Sept mois dans un bunker ukrainien : "Il parait que là-haut ça continue de tirer" - reportage Cécilia Arbona - Benjamin Chauvin
écouter
 (L'entrée de ce bunker, un simple garage © RF/ Cécilia Arbona)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.