Miguel Diaz-Canel, seul candidat en lice, est élu à la tête de Cuba

Après plus d'un demi-siècle de dynastie castriste, cet ancien numéro 2 de l'exécutif cubain a été élu pour un mandat renouvelable de cinq ans, avec 99,83% des suffrages.

Miguel Diaz-Canel à La Havane, le 1er février 2018.
Miguel Diaz-Canel à La Havane, le 1er février 2018. (ADALBERTO ROQUE / AFP)

Une désignation sans surprise. Les députés de Assemblée nationale cubaine ont annoncé jeudi 19 avril qu'ils confirmaient, avec 99,83% des suffrages, Miguel Diaz-Canel, seul candidat en lice, comme successeur de Raul Castro à la présidence du pays. Ce dernier est élu pour un mandat renouvelable de cinq ans. Ancien vice-président des Conseils d'État et des ministres depuis 2013, Miguel Diaz-Canel est âgé de 57 ans. Il devient ainsi le premier président cubain né après la révolution de 1959. C'est aussi la première fois depuis près de six décennies que l'île ne sera donc plus dirigée par un Castro.

Néanmoins, Raul Castro ne quitte pas la vie politique. Le président sortant de Cuba Raul Castro a confirmé qu'il ne quitterait qu'en 2021 son poste de secrétaire général du Parti communiste de Cuba (PCC), qu'il laissera à son successeur à la présidence Miguel Diaz-Canel.

Raul Castro, 86 ans, qui a succédé à son frère Fidel il y a dix ans, a d'ailleurs choisi une date symbolique de l'histoire politique cubaine pour son départ, puisqu'il coïncide avec anniversaire de l'échec du débarquement anticastriste de la baie des Cochons, soutenu par la CIA.