Cet article date de plus de cinq ans.

Coup de filet contre l’Etat Islamique en Arabie Saoudite

Le ministère saoudien de l'Intérieur annonce le démantèlement d'une organisation liée au groupe Etat islamique et l'arrestation de 431 de ses membres présumés, en majorité des Saoudiens.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Hommage aux 21 victimes de l'attaque suicide devant une mosquée chiite dans l'est de l'Arabie Saoudite © SIPA)

 Ils agissaient depuis des zones en guerre à l’étranger. Ils ont été arrêtés non pas en une seule fois, mais sur plusieurs semaines alors qu’ils s’apprêtaient à commettre des attentats dans le royaume.

Cet impressionnant coup de filet a pu se réaliser grâce aux actions conjuguées des pays du Golfe et aux services de renseignement saoudien.

Il a été annoncé deux jours après l’explosion d’une voiture piégée près d’un point de contrôle situé à proximité de la prison la plus sécurisée d'Arabie saoudite.

Incitation à la délation

Depuis les attentats meurtriers anti-chiites fin mai dans l’est de l’Arabie saoudite, les autorités saoudiennes déploient tous les moyens : le ministre de l’intérieur incite la population à la délation. Des primes de 200 000 à 1 million et demi d’euros sont promises à toutes personnes permettant d’arrêter ou de déjouer un attentat. En juin, une liste de 16 personnes a été publiée à la une de la presse locale.

L’Arabie Saoudite craint de revivre les années noires ensanglantées de 2003 à 2006, lorsque le pays était la cible d’Al Quaida.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.