Un séisme de magnitude 2,5 secoue la Corée du Nord

Pour l'Agence météorologique de Corée du Sud, il s'agit "probablement" d'une conséquence du dernier test nucléaire de Pyongyang.

Pyongyang, la capitale nord-coréenne, le 22 septembre 2017.
Pyongyang, la capitale nord-coréenne, le 22 septembre 2017. (ED JONES / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un tremblement de terre de magnitude 2,5 s'est produit, samedi 2 décembre, tout près du site où sont effectués les essais nucléaires nord-coréens. A moins de trois kilomètres précisément. L'Agence météorologique de Corée du Sud (KMA) évoque "un tremblement de terre naturel", "probablement" lié au sixième test nucléaire conduit par la Corée du Nord

Des responsables sud-coréens indiquent qu'il s'agit du quatrième séisme de ce type depuis l'essai conduit par Pyongyang le 3 septembre. Ce test nucléaire, le plus puissant réalisé par la Corée du Nord à ce jour, avait provoqué un séisme artificiel d'une magnitude de 6,3 sur le site. 

Le site d'essais nucléaires pourrait être affecté par ce qu'on appelle le "syndrome de la montagne fatiguée", c'est-à-dire que sa structure géologique a été fragilisée par des explosions nucléaires souterraines.