Cet article date de plus de neuf ans.

Un fonctionnaire japonais annonce par erreur un tir de missile nord-coréen

L'employé du ministère des Transports voulait en fait envoyer un e-mail à 87 aéroports, pour les informer après un séisme. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des missiles nord-coréens et sud-coréens, au mémorial de la guerre de Corée, à Séoul (Corée-du-Sud), le 15  février 2013. (KIM HONG-JI / REUTERS)

On imagine l'embarras de l'homme, au moment où il a pris conscience de son erreur. Un fonctionnaire japonais a annoncé, samedi 13 avril, le lancement d'un missile nord-coréen, au lieu d'envoyer une message sur un fort tremblement de terre qui a frappé l'ouest du Japon samedi matin. L'employé du bureau de l'aviation d'Osaka a expédié, par erreur, à 87 bureaux d'aéroports, un courrier électronique indiquant que Pyongyang avait mis ses menaces de frappe contre le pays à exécution.

Au lieu d'adresser à qui de droit le courriel sur le séisme de magnitude 6,3, qui a fait 15 blessés, le fonctionnaire a expédié par inadvertance un message urgent, qui était tout prêt en cas de lancement de missile nord-coréen. L'avertissement erroné a été retiré six minutes plus tard, mais au moins un vol intérieur a été retardé à cause de cette bourde, a indiqué le ministère.

A l'instar de la Corée du Sud et des Etats-Unis, le Japon redoute que la Corée du Nord ne procède dans les heures ou jours à venir à un ou plusieurs tirs de missiles. Il a préparé des plans de réponse, notamment l'interception de tout engin qui menacerait son sol. Les administrations ont aussi mis en place des moyens pour avertir la population, mais elles ne sont pas à l'abri d'erreur. Mercredi dernier, la ville de Yokohama, près de Tokyo, avait envoyé un message  sur son compte Twitter, suivi par 40 000 personnes, annonçant un tir de missile de la Corée du Nord. La municipalité s'est ensuite excusée mais elle s'est aussi attirée les critiques acerbes de particuliers sidérés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corée du Nord

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.