Etats-Unis : le cauchemar de la petite Alisson et sa mère

Cindy et sa fille ont quitté le Salvador pour une vie meilleure aux États-Unis. Mais le rêve américain est devenu un cauchemar sur place.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Cet enregistrement a fait la une des médias en juin 2018. On y entend cette fillette qui a été séparée de sa mère lorsqu'elle est arrivée au centre de détentention d'El Paso au Texas (États-Unis). Nous l'avons retrouvée. Elle s'appelle Alisson Valencia. Après une semaine, elle avait pu retrouver sa maman, Cindy. Six mois plus tard, elles nous racontent. "Nous sommes arrivées aux États-Unis le 11 juin 2018. Nous sommes allés au centre de détention d'El Paso au Texas. Nous avons passé un jour toutes les deux, puis j'ai été séparée de ma fille pendant la nuit, sans explication. Je n'ai eu aucun contact avec elle pendant une semaine", raconte Cindy, la maman de la jeune fille. "On ne pouvait pas jouer avec les autres. C'était laid et j'avais très froid. Nous avions à manger, mais on dormait sur des matelas", explique la fillette.

"Même avec Trump"

Cindy raconte pourquoi elle et sa fille ont décidé de quitter le Salvador pour rejoindre les États-Unis : "la violence, le chômage, l'insécurité. Nous sommes parties pour avoir un meilleur avenir. La meilleure option que nous avons, ce sont les États-Unis, même avec Trump". Mais ce n'était pas exactement le rêve américain qu'elle espérait... Alisson, elle, espère devenir avocate "pour aider les immigrés à rester ici". La politique de Donald Trump de séparer les familles de migrants à leur arrivée sur le sol américain a été suspendue après de nombreuses critiques. Le président américain aimerait qu'elle reprenne. À ce jour, des milliers d'enfants n'auraient pas encore trouvé leur famille. 

Cindy et sa fille ont quitté le Salvador pour une vie meilleure aux États-Unis. Mais le rêve américain est devenu un cauchemar sur place.
Cindy et sa fille ont quitté le Salvador pour une vie meilleure aux États-Unis. Mais le rêve américain est devenu un cauchemar sur place. (FRANCEINFO)