La Corée du Nord redémarre plusieurs sites nucléaires

Pyongyang a annoncé avoir remis en marche, entre autres, un site d'enrichissement d'uranium afin de "renforcer son arsenal nucléaire".

Une partie du site nucléaire nord-coréen de Yongbyon (Corée du Nord), filmée par la télévision chinoise CCTV le 27 juin 2008, peu avant sa destruction.
Une partie du site nucléaire nord-coréen de Yongbyon (Corée du Nord), filmée par la télévision chinoise CCTV le 27 juin 2008, peu avant sa destruction. (AFP / CCTV)

Nouvelles déclarations inquiétantes en provenance de Corée du Nord : Pyongyang, via l'agence de presse officielle KCNA, a annoncé mardi 2 avril qu'elle "réaménageait et redémarrait" toutes ses installations nucléaires pour remédier aux pénuries d'électricité qui frappent le pays, mais aussi à des fins militaires.

Un porte-parole du programme d'énergie nucléaire nord-coréen a expliqué que cette décision était conforme à la volonté de Pyongyang de "renforcer [son] arsenal nucléaire à la fois en qualité et en quantité". Parmi les installations sur le point d'être relancées figurent le réacteur de Yongbyon, fermé en 2007, et un site d'enrichissement d'uranium.

Des forces de dissuasion américaines au large de la Corée

Ces annonces interviennent dans un contexte de forte tension entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, soutenue par les Etats-Unis.

Face aux menaces de Pyongyang, l'armée américaine a positionné lundi, au large des côtes coréennes, un navire de guerre capable d'intercepter des missiles. Elle a également déployé des avions de chasse