La Corée du Nord a tiré avec des lance-roquettes multiples, affirme Séoul

Pyongyang a procédé cette année à une série d'essais d'armement, notamment le tir d'un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le leader nord-coréen Kim Jong-un entouré de militaires de l'armée nord-coréenne, le 22 juin 2022. (KCNA VIA KNS / AFP)

Pyongyang poursuit ses provocations. L'armée sud-coréenne affirme que la Corée du Nord a tiré, dimanche 10 juillet, avec ce qui semble être des lance-roquettes multiples. Séoul dit avoir détecté des "trajectoires de vols" qui sont vraisemblablement des tirs d'artillerie nord-coréens, a déclaré l'état-major interarmées de Séoul. "Nos militaires ont renforcé leur surveillance et leur vigilance, et maintenu une posture de préparation approfondie, en étroite coopération avec les Etats-Unis", a ajouté l'état-major. Le bureau présidentiel de la sécurité nationale a tenu une réunion sur ces tirs et affirmé qu'il "surveillait de près" la situation en cas de nouveaux tirs de Pyongyang.

La Corée du Nord a procédé cette année à une série d'essais d'armement, notamment le tir d'un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017. Séoul et Washington estiment que le régime de Kim Jong Un pourrait bientôt mener un septième essai nucléaire, ce qui entraînerait une réponse "rapide et énergique", a averti la secrétaire d'Etat adjointe américaine Wendy Sherman.

Les Etats-Unis ont annoncé, le 27 mai, de nouvelles sanctions financières à la suite des derniers tirs de missiles nord-coréens. Ces mesures visent notamment deux banques russes accusées de soutenir le programme d'armes de destruction massive de la Corée du Nord.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corée du Nord

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.