Corée du Nord : le site nucléaire de Punggye-ri va être détruit

La Corée du Nord a envoyé une invitation à une trentaine de journalistes étrangers pour venir couvrir un événement : celui du démantèlement d'un site nucléaire. Les explications de Justine Jankowski.

La Corée du Nord va démanteler aujourd'hui jeudi 24 mai son site nucléaire de Punggye-ri au nord-est du pays. Une promesse faite par Kim Jong-un aux Américains. "C'est l'un des sites les plus connus en Corée du Nord. C'est ici que six essais nucléaires avaient été menés", rapporte la journaliste de France 2 Justine Jankowski.

Pas de Français conviés

Une fois n'est pas coutume, Pyongyang a décidé pour l'occasion de convier des journalistes étrangers. "Ils sont Américains, Sud-Coréens, Russes, Chinois, ils sont trente, tous triés sur le volet. Les Français eux ne sont pas du voyage. Après onze heures de train, quatre heures de bus, une heure de marche, ils devraient arriver aujourd'hui sur le site", poursuit la journaliste. Avant d'ajouter : "C'est donc une cérémonie en grande pompe, mais tout de même sur fond d'incertitude quant à la tenue du sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un à Singapour le 12 juin prochain. Entre les deux puissances, la guerre des mots reprend". La rencontre pourrait être annulée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Kim Jong Un, leader nord-coréen, dans la zone démilitarisée en Corée du Sud, le 27 avril 2018.
Kim Jong Un, leader nord-coréen, dans la zone démilitarisée en Corée du Sud, le 27 avril 2018. (MAXPPP)