Corée du Nord : deux adolescents condamnés à des travaux forcés pour avoir regardé des séries sud-coréennes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Corée du Nord : deux adolescents condamnés à des travaux forcés pour avoir regardé des séries sud-coréennes
Corée du Nord : deux adolescents condamnés à des travaux forcés pour avoir regardé des séries sud-coréennes Corée du Nord : deux adolescents condamnés à des travaux forcés pour avoir regardé des séries sud-coréennes (France 2)
Article rédigé par France 2 - A-C Poignard, C. Borgnon, S. Hwang, A. Miguet, G. Liaboeuf
France Télévisions
France 2
En Corée du Nord, il est interdit de consommer des vidéos de divertissement, provenant notamment du voisin du sud, sous peine d’être condamné à des travaux forcés ou à la peine de mort, comme le dit la loi.

La scène se passe en Corée du Nord  il y a quelques mois. Têtes baissées au centre de l’image, deux adolescents sont condamnés devant leurs camarades à douze ans de travaux forcés pour avoir regardé des séries sud-coréennes, formellement interdites par le régime nord-coréen. Depuis 2020, Kim Jong-un durcit les règles pour lutter contre ce qu’il appelle la “culture réactionnaire”. En clair, le style vestimentaire à l’occidentale est banni, la coloration des cheveux interdite, les musiques et films produits à l’étranger totalement proscrits.

Contourner la censure serait de plus en plus fréquent

Malgré ces règles, les Nord-Coréens parviendraient de plus en plus à contourner la censure. “Aujourd’hui, du matériel aussi petit qu’une clé USB peut stocker beaucoup de contenu culturel sud-coréen, cela accélère la propagation de cette culture sur le territoire nord-coréen et cela rend le gouvernement très nerveux”, a expliqué Yui Haeng Cho, membre de l’Institut de recherche sud-coréen SAND. Ce procès public serait donc un ferme rappel à l’ordre. Les images de ce procès sont une image rare de la dureté du régime nord-coréen. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.