Vins de Bordeaux : des Chinois rebaptisent des châteaux

Des châteaux de Gironde rachetés par un groupe chinois ont changé de nom. Une décision qui ne fait pas l'unanimité, mais qui ne change rien en la qualité du vin.

FRANCE 2

Voici le Château Lapin Impérial, anciennement Château Larteau. Un nom très inhabituel dans les Bordelais. Cette propriété du 18e siècle, acquise par des investisseurs chinois, est rebaptisée pour la clientèle du milieu. Il existe également Antilope Tibétaine, autre château du groupe originaire de Hong Kong (Chine). Ces étiquettes à consonance asiatique font plutôt sourire en Gironde.

"Appellations du folklore chinois"

Mais un élu local découvre ce changement de nom, en 2017. "C'est une partie de notre histoire qui s'efface", estime-t-il. Dans une lettre à Alain Juppé, l'écrivain Philippe Solers, natif de la région, fustige "l'incroyable changement de noms de certains vins du terroir, qui deviennent des appellations du folklore chinois". Cependant, les experts estiment que le changement n'est pas si grave. "On n'a pas touché aux appellations, on n'a pas abîmé Saint-Emilion ou Médoc. Ce sont bien des noms de château qui ont été modifiés, mais il n'y a rien d'exceptionnel à ça", explique Bernard Farge, vigneron, et vice-président du conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une dégustation de vin à Margaux (Gironde), le 26 décembre 2015.
Une dégustation de vin à Margaux (Gironde), le 26 décembre 2015. (PHILIPPE ROY / AFP)