Transport : le drone taxi, de la science-fiction à la réalité

Les drones taxis, des taxis volants sans pilote, pourraient bientôt nous emmener d'un point à un autre à 20 mètres du sol. Un entrepreneur chinois est en train de les développer.

Voir la vidéo
france 2

Le drone taxi, un véhicule autonome sans pilote, envahira demain le ciel des grandes villes. En Chine, ce n'est pas de la science-fiction, c'est une réalité. L'appareil pèse 210 kilos, il peut voler 28 minutes et aller jusqu'à 130 km/h. Électriques, ses batteries au lithium se rechargent en une heure. Ce petit bijou de technologie sait seul reconnaître et éviter les obstacles, en cas de panne revenir seul à son point de départ.

200 000 euros le drone

Dans une salle aux airs de NASA, les ingénieurs qui demain contrôleront la circulation des drones taxis peuvent même reprendre la main pour piloter l'appareil à distance. Une solution aux villes embouteillées et polluées. En l'espace de quatre ans à peine, la société Ehang a recruté les meilleurs ingénieurs et informaticiens pour concevoir, tester et fabriquer cet appareil aux 120 brevets 100% chinois. Trente appareils ont déjà été vendus, 300 commandés. Le prix à l'unité est de 200 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un EHang 184, le premier véhicule aérien autonome (AAV) entièrement électrique capable de transporter un passager fabriqué par le chinois EHang, présenté au public dans la ville de Wuzhen,le 2 décembre 2017.
Un EHang 184, le premier véhicule aérien autonome (AAV) entièrement électrique capable de transporter un passager fabriqué par le chinois EHang, présenté au public dans la ville de Wuzhen,le 2 décembre 2017. (NI YANQIANG / IMAGINECHINA)