Cet article date de plus d'un an.

Taïwan : sous la menace chinoise, l'île se prépare

Publié Mis à jour
Taïwan : sous la menace chinoise, l'île se prépare -
Taïwan : sous la menace chinoise, l'île se prépare Taïwan : sous la menace chinoise, l'île se prépare - ()
Article rédigé par franceinfo - A. Miguet, G. Caron, L. Kisiela, W. Berrazeg, A. Hérait
France Télévisions

Pékin menace d’annexer cette île autonome de 24 millions d’habitants, considérant que ce territoire lui appartient. Pour faire face, le gouvernement taïwanais organise des entraînements anti-invasion.

La tension monte d’un cran au sujet de Taïwan. Samedi 30 juillet, la Chine a annoncé avoir organisé des exercices militaires à balles réelles au large de ses côtes. Taïwan a donc mené un exercice d'entraînement grandeur nature. Dans le scénario, plusieurs attaques viennent de frapper la capitale. 1 800 personnes ont été mobilisées pour la simulation. "Les exercices de cette année, ce sont des scénarios semblables à la guerre Russie-Ukraine et des simulations d’attaque de la Chine contre Taïwan", explique un homme. Taïwan craint d'être attaqué par le puissant voisin communiste de l'autre côté du détroit.

Des civils formés militairement

Xi Jinping ne cesse de déclarer que Taïwan et la Chine continentale seront réunies, de gré ou de force. Les États-Unis se disent prêts à défendre militairement l’île, où les habitants se préparent à la guerre. Mais une visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi à Taïwan exacerbe les tensions.

À Taipei, la capitale, depuis le début de la guerre en Ukraine, les télévisions taïwanaises n’arrêtent pas de faire le parallèle entre Taïwan et l’Ukraine. Des formations à la défense civile se multiplient, par exemple pour apprendre à repérer des abris ou à porter des premiers secours. Les places sont parties rapidement. Il y a aussi des cours de pratique, le week-end, afin de s’entraîner avec des armes factices.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.