Qui est Agnes Chow, l’étudiante qui lutte pour une vraie démocratie à Hong Kong ?

À seulement 21 ans, Agnes Chow est le symbole de la jeunesse qui se dresse contre Pékin pour une vraie démocratie à Hong Kong.

Voir la vidéo
BRUT

En 2012,  Agnes Chow est une "étudiante lambda" de 15 ans, d’une famille apolitique, quand elle voit naître un mouvement de protestation contre la réforme de l’éducation que le gouvernement central de Pékin veut mettre en place à Hong Kong. Elle rejoint alors le syndicat étudiant Scholarism et en devient la porte-parole.

Militante étudiante engagée

Aux côtés de son fondateur Joshua Wong, elle milite contre l’introduction de cours d’"éducation morale et nationale". Ils dénoncent un "lavage de cerveau" pour "contrôler la pensée indépendante" des élèves hongkongais. Face à l’ampleur de la mobilisation, la réforme est enterrée.

Deux ans plus tard, Scholarism est l’une des organisations à l’origine de la "révolte des parapluies", qui réclame le suffrage universel à Hong Kong, territoire sous tutelle chinoise depuis 1997. Agnes Chow est l’une des figures du mouvement. Mais, subissant une pression politique, elle quitte Scholarism et se met en retrait du mouvement.

"Ils persécutent toute la jeune génération, tout le peuple."

En avril 2016, elle fonde le parti politique Demosistō avec Joshua Wong et Nathan Law. Aux législatives de la même année, les partis d’opposition qui réclament plus de démocratie à Hong Kong gagnent 30 des 70 sièges du Parlement. Mais plusieurs d’entre eux sont destitués, dont Nathan Law. Le jeune militant sera également emprisonné, comme Joshua Wong.

Agnes Chow décide alors de se présenter aux législatives partielles de 2018. Elle abandonne sa citoyenneté britannique et renonce momentanément à ses études en relations internationales. Mais Pékin fait invalider sa candidature. Le manifeste de Demosistō, qui prône l’auto-détermination, est jugé incompatible avec la "Basic Law", loi fondamentale qui considère Hong Kong comme partie inaliénable de la Chine.

Le choix du gouvernement de me disqualifier est un message envoyé au monde, envoyé au peuple de Hong Kong : les citoyens de Hong Kong n'ont pas le droit de voter en leur âme et conscience.

Agnes Chow

Après l’invalidation de sa candidature, Agnes Chow espère le soutien de la communauté internationale. En février 2018, ses camarades de la "révolte des parapluies" ont été proposés par des parlementaires américains comme candidats au prix Nobel de la Paix 2018.

Qui est Agnes Chow, l’étudiante qui lutte pour une vraie démocratie à Hong Kong ?
Qui est Agnes Chow, l’étudiante qui lutte pour une vraie démocratie à Hong Kong ? (BRUT)