"Ils veulent tous nous donner du matériel et de l’argent" : à Hong Kong, les manifestants ont le soutien de la population

Sur les réseaux sociaux, les manifestants ont organisé une collecte pour aider les protestataires à s’équiper avant les manifestations du premier week-end d'août.

Les manifestants réagissent lors d\'un affrontement avec la police dans le district de Mong Kok à Kowloon après une marche jusqu\'au terminus ferroviaire de West Kowloon contre le projet de loi sur l\'extradition à Hong Kong le 7 juillet 2019.
Les manifestants réagissent lors d'un affrontement avec la police dans le district de Mong Kok à Kowloon après une marche jusqu'au terminus ferroviaire de West Kowloon contre le projet de loi sur l'extradition à Hong Kong le 7 juillet 2019. (HECTOR RETAMAL / AFP)

On ne peut pas vraiment dire que la tension est retombée à Hong Kong. Dans la soirée du jeudi 1er août, des centaines d'employés du secteur financier se sont rassemblés dans le quartier d'affaires pour se joindre au mouvement de protestation. Après les manifestations du week-end passé, 44 protestataires ont été poursuivis pour avoir participé à des émeutes. Dans le milieu de la semaine, l’armée chinoise stationnée à Hong Kong a publié une vidéo faisant la promotion de sa division anti-émeutes et anti-terroriste en plein exercice militaire dans les rues de la ville. C’est dans ce contexte tendu que les manifestants se préparent à de nouveaux affrontements avec les forces de l’ordre, mais ils peuvent compter sur le soutien de la population.

>>> "Nous perdons nos libertés" : ces habitants de Hong Kong se battent pour préserver leur identité face à la Chine

Dans le quartier de Mong kok, un des plus commerçants de l’archipel, plusieurs jeunes font le pied de grue devant l’entrée d’un parking sous-terrain. Ils tentent d’échapper aux fourgons de police qui tournent dans le quartier depuis plusieurs minutes.

Sur les réseaux sociaux, les manifestants ont organisé une collecte pour aider les protestataires à s’équiper avant ce week-end. "Nous sommes très heureux de voir de nombreux hongkongais, quel que soit leur âge. Il y a des étudiants, des ouvriers, même des personnes âgées. Ils veulent tous nous donner du matériel et de l’argent", explique un manifestant "très heureux de voir autant de gens [les] soutenir".

La plupart d’entre nous sommes étudiants et nous n’avons ni argent ni salaire pour subvenir à nos besoins pour les manifestations.Un manifestantà franceinfo

Gants, masque de protections, lunettes, casques, tout est bon pour se prémunir des affrontements de plus en plus intenses avec les policiers. C’est aussi une autre façon pour certains Hongkongais de participer à la cause. "Je ne peux pas être offensive dans les rues comme eux peuvent l’être. Je n’ai pas ça en moi. Je veux juste pouvoir apporter ce que je suis en mesure d’apporter et leur donner mon soutien, de manière plus sûre", explique une habitante du quartier.

Ce soutien ne sera pas de trop avant ce premier week-end d'août qui s’annonce une nouvelle fois chargé. Plusieurs manifestations sont prévues. La nouveauté est que des fonctionnaires ont rejoint le mouvement. Ils devraient défiler dans les rues, vendredi soir, provoquant la colère de leur gouvernement. Ce dernier leur a rappelé qu'ils devaient montrer une "totale loyauté" sous peine de s'exposer à de graves conséquences.