Hong Kong : la révolte des post-it

Les Hongkongais se révoltent depuis plusieurs semaines contre le pouvoir central de Pékin. Bon nombre d'entre eux collent des messages sur des post-it le long de certains murs.

FRANCEINFO

Les post-it, des petits papiers de couleurs, ont recouvert Hong Kong. Ils parlent de liberté et de démocratie. Les Hongkongais en colère les ont accrochés par dizaines de milliers. "Ces derniers temps, on a manifesté notre mécontentement de plein de façons. On n'a eu aucune réponse du gouvernement. Nous nous sommes sentis impuissants. Avec ces murs, nous nous sentons moins seuls. On se regroupe, et ensemble, on défend ces murs et Hong Kong", explique Tai Po Ger, chargé de la surveillance du mur.

Les Hongkongais ne veulent pas que leur statut soit remis en cause par Pékin

Au cœur de la crise : le projet de loi d'extradition vers Pékin, aujourd'hui suspendu. Les Hongkongais souhaitent son retrait définitif. Ils craignent que le statut spécifique de Hong Kong soit remis en cause par Pékin. Plusieurs de ces murs ont été la cible d'attaques de groupes pro-Pékin. Après le parapluie en 2014, le post-it pourrait devenir à son tour un véritable symbole de contestation.

Des dizaines de milliers de manifestants ont marché dans le centre-ville de Hong Kong, lundi 1er juillet 2019.
Des dizaines de milliers de manifestants ont marché dans le centre-ville de Hong Kong, lundi 1er juillet 2019. (VIVEK PRAKASH / AFP)