Hong Kong : l'ancien chef de la sécurité John Lee choisi par Pékin pour diriger le territoire

L'ancien policier était l'unique candidat au poste de chef de l'exécutif de l'ancienne colonie britannique. Il a été désigné dimanche par un comité de personnalités acquises au régime chinois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
John Lee célèbre sa nomination à la tête de Hong Kong, le 8 mai 2022, à Hong Kong. (PETER PARKS / AFP)

Un ex-policier à la tête de Hong Kong. L'ancien chef de la sécurité de l'ancienne colonie britannique John Lee s'apprête à diriger la ville. Son rôle-clé dans la répression du mouvement pro-démocratie a fait de cet ancien policier de rue un homme sûr pour Pékin. John Lee, 64 ans, unique candidat au poste de chef de l'exécutif de Hong Kong, a été désigné dimanche 8 mai, à 1 416 voix par un comité de 1 461 personnalités acquises au régime chinois.

L'ancien policier entamera son mandat de cinq ans le 1er juillet, date du 25e anniversaire de la restitution de Hong Kong à la Chine par le Royaume-Uni. Cet homme issu de la classe ouvrière, qui a commencé sa carrière au bas de l'échelle comme simple policier en uniforme, sera le premier dirigeant de Hong Kong issu du milieu des forces de sécurité.

La confiance de Pékin

John Lee était le chef de la sécurité de Hong Kong au moment des gigantesques manifestations pro-démocratie de 2019. Il a, à ce titre, supervisé la répression de la contestation ainsi que la sévère reprise en main politique qui a suivi. Cela lui vaut de figurer sur une liste de personnalités chinoises et hongkongaises sanctionnées par les Etats-Unis. Mais cela lui a aussi permis de gagner la confiance de Pékin.

"John Lee est celui que le gouvernement central connaît le mieux, parce qu'il a constamment eu des contacts et des interactions avec la Chine continentale", explique à l'AFP l'homme d'affaires Michael Tien, membre pro-Pékin du Conseil législatif de Hong Kong. L'arrivée de John Lee marque une rupture avec les quatre chefs de l'exécutif qui l'ont précédé depuis le retour de Hong Kong dans le giron chinois en 1997, tous issus du monde des affaires ou de l'administration.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hong Kong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.