Tianjin : les autorités redoutent une pollution chimique

Trois jours après la catastrophe industrielle, le bilan ne cesse de s'alourdir et la situation n'est toujours pas maîtrisée.

FRANCE 3

A Tianjin, trois jours après les violentes explosions dans un entrepôt de produits chimique, qui ont dévasté la zone portuaire, les incendies ne sont toujours pas maîtrisés. Des dizaines d'hectares ont été détruits et des fumées font craindre le pire. Ce pourrait être du cyanure de sodium, un produit chimique qui peut se révéler mortel s'il est ingéré ou inhalé.

Colère des familles

Plusieurs milliers de personnes ont déjà été évacuées depuis ce matin. Elles ont juste le droit d'emporter le minimum. Des familles de disparus sont sans nouvelles de leurs proches. Elles ne trouvent leurs noms ni sur la liste des morts, ni sur celles des disparus et accusent le gouvernement chinois de censurer l'information. Tamara Lui, une journaliste chinoise indépendante, explique : "Ils censurent... ils contrôlent plutôt, ils sont très prudents sur le nombre de morts, sur les familles".
Vêtus d'épaisses combinaisons et munis de masques à gaz pour se protéger des émanations mortelles, les sauveteurs sont toujours à la recherche de survivants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches d\'un pompier disparu à Tianjin (Chine) fondent en larmes, le 15 août 2015, en marge d\'une conférence de presse des autorités dans la ville.
Des proches d'un pompier disparu à Tianjin (Chine) fondent en larmes, le 15 août 2015, en marge d'une conférence de presse des autorités dans la ville. (? JASON LEE / REUTERS / X01757)