EN IMAGES. Les ravages de l'explosion de Tianjin en Chine

Un premier bilan fait état d'au moins 44 morts et plus de 500 blessés.

La ville portuaire de Tianjin, dans le nord-est de la Chine, a été secouée mercredi 12 août par une gigantesque explosion. Le dernier bilan, jeudi à 8 heures, fait état d'au moins 44 morts et 520 blessés. L'incendie serait parti d'une cargaison d'explosifs qui a pris feu pour une raison inconnue.

Vers 23h30 locales (18h30, heure de Paris), une boule de feu géante et des colonnes de flammes se sont élevées au-dessus de Tianjin, l'une des plus grandes villes de Chine, qui compte 15 millions d'habitants. Elle a été provoquée par au moins deux explosions successives, qui ont éclairé le ciel et propulsé des nuages de poussière et de débris à des dizaines de mètres dans les airs. 

L'incendie n'est pas maîtrisé jeudi. Les dégâts matériels sont probablement considérables : l'incendie a fait des ravages dans la zone portuaire et, alentour, les vitres des immeubles ou des véhicules ont été brisées par la violence de l'explosion. Récit en images.

113
Une boule de feu a illuminé le ciel de Tianjin dans le nord-est de la Chine mercredi 12 août vers 23h30, heure locale. Une cargaison d'explosifs a pris feu pour une raison inconnue. EYEPRESS NEWS / AFP
213
La première explosion a été suivie d'une deuxième déflagration qui affichait une puissance équivalente à la détonation de 21 tonnes de TNT, selon des relevés sismographiques. GREG BAKER / AFP
313
Il n'y a encore aucune estimation des dégâts, mais l'explosion a été si violente qu'elle a brisé les vitres des immeubles d'habitations à proximité. GREG BAKER / AFP
413
Les explosions ont fait des dégâts dans les zones résidentielles à proximité du port, dans cette ville qui compte plus de 15 millions d'habitants. YUE YUEWEI / XINHUA / AFP
513
Les pompiers ont payé un lourd tribut dans la lutte contre l'incendie : au moins neuf d'entre eux sont morts. Sur la centaine de camions de pompiers dépêchés sur les lieux, plusieurs ont été détruits par les flammes.  CHINA DAILY CHINA DAILY INFOR / REUTERS
613
Les opérations de lutte contre le feu à proximité de l'entrepôt ont été suspendues jeudi en raison du manque d'information sur les produits inflammables stockés sur place. CHINA STRINGER NETWORK / REUTERS
713
Autre témoignage de la violence du choc : les véhicules endommagés sous un pont proche de l'explosion. REUTERS
813
Ce Chinois de Tianjin consulte son portable tandis que, au second plan, un empilage de conteneurs s'est totalement renversé. Cette catastrophe devrait relancer le débat sur le respect des normes de sécurité dans les complexes industriels, qui reste problématique dans le pays. REUTERS
913
S'il y a 44 morts, il y a aussi plus de 500 blessés, tel cet homme sous le choc déambulant dans une zone résidentielle à proximité du site des explosions. GREG BAKER / AFP
1013
Beaucoup de gens ont dormi dehors, n'ayant pu rentrer chez eux. REUTERS
1113
A l'hôpital de Tianjin, les premiers soins sont prodigués aux victimes. Des volontaires sont même venus donner leur sang pour les blessés qui en auraient besoin. REUTERS
1213
Des camps de fortune se sont installés dans la ville. REUTERS
1313
Certains des habitants de Tianjin portent des masques. Les premiers relevés officiels des principaux polluants (particules fines, dioxyde de soufre, monoxyde de carbone...) ne font pas apparaître de niveaux anormaux. Mais des produits inflammables toxiques sont stockés dans les entrepôts menacés par l'incendie. REUTERS