Chine : où a eu lieu la série d'explosions ?

L'accident s'est déroulé dans la ville portuaire de Tianjin, dans le nord-est de la Chine.

Les dégâts provoqués par une série d\'explosions à Tianjin (Chine), le 12 août 2015.
Les dégâts provoqués par une série d'explosions à Tianjin (Chine), le 12 août 2015. (TPG / NEWSCOM / SIPA)

C'est l'une des catastrophes industrielles les plus impressionnantes de l'année. Une série d'explosions a secoué, mercredi 12 août, la ville de Tianjin, dans le nord-est de la Chine. Le dernier bilan, jeudi à 17 heures (heure française), faisait état de 50 morts et de 700 blessés, dont 71 grièvement.

>> Suivez les dernières informations sur les explosions

Francetv info vous en dit plus sur les lieux où s'est déroulée la catastrophe.

 A Tianjin, le port de Pékin

L\'accident s\'est déroulé à 140 km de Pékin, dans la ville de Tianjin.
L'accident s'est déroulé à 140 km de Pékin, dans la ville de Tianjin. (GOOGLE MAPS)

Avec près de 15 millions d'habitants en 2013, Tianjin est l'une des plus grandes villes de Chine. Elle se trouve à 140 km au sud-est de Pékin, la capitale. Posée à quelques kilomètres de la mer de Bohai, elle est l'un des principaux ports du nord de la Chine. Tianjin est également l'une des quatre seules villes du pays à avoir obtenu le statut de province avec Pékin, Shanghaï et Chongqing.

Selon Fabrice Plançon, directeur de l'Alliance française à Tianjin, joint par francetv info, plusieurs centaines de Français y vivent : "Il y a près de 200 Français à Tianjin selon l’ambassade, sans doute deux à trois fois plus si on compte les étudiants, les stagiaires, les expatriés pour des séjours de six mois, un an, deux ans, qui ne se sont pas inscrits au consulat. Il y a beaucoup d’étudiants, c’est une ville très universitaire." L'école française Supinfo y a implanté un campus. 

Plusieurs entreprises françaises sont également installées à Tianjin : Schneider Electric possède deux sites industriels sur place, Alstom y produit des turbines hydrauliques, Véolia possède une unité de traitement d’eau potable, explique une note de l'ambassade de France. La présence la plus importante est celle d'Airbus qui exploite depuis 2008 une chaîne de montage final de l'A320, que Manuel Valls avait d'ailleurs visitée en janvier lors d'un voyage en Chine. 

Dans la zone portuaire de Binhai

L\'explosion s\'est déclenchée dans un entrepôt de la zone portuaire de Binhai, à Tianjin.
L'explosion s'est déclenchée dans un entrepôt de la zone portuaire de Binhai, à Tianjin. (GOOGLE MAPS)

C'est plus précisément dans un entrepôt du district de Binhai que l'accident a eu lieu. "L'explosion s’est déroulée dans la nouvelle ville, à une trentaine de km du centre-ville historique. La plupart des Tianjinois n’ont rien ressenti ou vu. Il y a vraiment deux villes à Tianjin", précise Fabrice Plançon. 

Ce district occupe toute la zone côtière de la municipalité de Tianjin et concentre l'essentiel des activités industrielles de la ville. Il s'agit de l'un des plus grands ports de Chine et plateforme logistique majeure. L'an dernier, le volume de conteneurs y ayant transité a atteint plus de 14 millions d'unités, d'après le site internet de Binhai. Quelque 10 000 voitures neuves, fraîchement importées et stockées dans la zone portuaire, ont été détruites par le feu, dont 1 500 véhicules du constructeur français Renault.

Dans cette zone se trouvent également les dortoirs d'ouvriers du port de Tianjin. Ces bâtiments ont été dévastés par l'explosion et n'étaient plus jeudi que des carcasses de tôle. Riveraines de la zone industrielle touchée, des résidences de luxe dont la construction était presque terminée ont, elles, relativement bien résisté au choc des déflagrations. C'est également dans cette zone que se construit une éco-cité respectueuse de l'environnement. Elle doit accueillir 350 000 habitants d'ici 2020, note Géopolis.

Dans un entrepôt de Rui Hai International Logistics

L'incendie s'est déclaré, selon la police locale, dans un entrepôt de l'entreprise Tianjin Dongjiang Port Rui Hai International Logistics. Les médias locaux ont annoncé que des cadres de l'entreprise, fondée en 2011, ont été arrêtés. La société, qui transporte des marchandises dangereuses, est pointée du doigt par les autorités. Il y a deux ans, des inspecteurs ont constaté que les normes d'emballage n'avaient pas été respectées par les propriétaires du site, selon le Guardian (en anglais).

Le président chinois Xi Jinping a annoncé que les autorités feraient preuve de fermeté. Il a assuré que des sanctions sévères seraient prises si des manquements étaient découverts. Les autorités chinoises ont des difficultés à faire respecter les normes de sécurité dans les sites industriels. Certains propriétaires de ces sites ne respectent pas la règlementation pour limiter les coûts. Ils payeraient même des inspecteurs corrompus pour échapper à toute sanction, rapporte Le Monde