Élections à Taïwan : la menace d'une ingérence chinoise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Élections à Taïwan : la menace d'une ingérence chinoise
Article rédigé par France 2 - A.Miguet, G.Caron, E.Tseng
France Télévisions
France 2
Les élections présidentielle et législative à Taïwan auront lieu samedi 13 janvier. Une démocratie menacée par la Chine, qui considère que Taïwan fait partie de son territoire. Outre la menace d'une invasion, la guerre d'influence fait rage en cette période électorale.

Samedi 13 janvier, près de 20 millions d'électeurs taïwanais vont choisir un président et des députés. L'imposant voisin chinois est plus que jamais au cœur des débats entre les trois candidats. Il y a ceux qui prônent le dialogue ou le rapprochement, et il y a aussi William Lai, qualifié jeudi de danger et étiqueté de séparatiste par Pékin. La Chine considère que Taïwan fait partie de son territoire.

Des élus locaux visés par une enquête

L'archipel vit sous la menace d'une invasion, mais il y a aussi, en période électorale, la guerre d'influence. Des élus locaux sont sous le coup d'une enquête de police, accusés d'être allés en Chine à l'invitation du Parti communiste, tous frais payés, pour recevoir des consignes de vote. Par ailleurs, une application mobile existe pour vérifier les nombreuses fausses informations et rumeurs des réseaux sociaux. La Chine serait-elle derrière ces campagnes de désinformation ciblant principalement William Lai, le candidat qu'elle abhorre ? Les autorités taïwanaises le pensent, Pékin dément.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.