Éducation : un rapport sénatorial critique l'ingérence de la Chine dans les universités françaises

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Éducation : un rapport sénatorial critique l'ingérence de la Chine dans les universités françaises
france 2
Article rédigé par
C. Carnino - France 2
France Télévisions

Les sénateurs alertent sur l'influence de la Chine dans les universités françaises. Un rapport sénatorial évoque une ingérence via des étudiants chinois en France. 

Il s'agit de la communauté étudiante étrangère la plus représentée dans l'Hexagone. Au total, près de 47 500 élèves chinois étudient sur les bancs des universités françaises. Cette diaspora chinoise est encouragée par Pékin à tisser des liens stratégiques en faveur de l'empire du Milieu. L'objectif de la Chine est ainsi de montrer son influence et faire prévaloir ses visions du monde, notamment en matière de sciences humaines et sociales, en désapprouvant les sujets sensibles, voire en faisant, parfois, de l'ingérence. 

D'autres pays pointés du doigt 

Autre instrument utilisé par Pékin pour étendre son rayonnement culturel dans l'Hexagone, selon un rapport sénatorial : les 17 Instituts Confucius présents sur le territoire, lesquels s'inspirent du modèle de l'alliance française. La commission sénatoriale recommande de constituer un observatoire des influences et de leur incidence sur l'enseignement supérieur et la recherche, car d'autres pays, comme la Russie, la Turquie ou certains situés dans le Golfe persique sont également pointés du doigt. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.