Crise climatique : une partie de la Chine confrontée à une chaleur écrasante, Pékin placée en alerte rouge

Le pays fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes et des températures localement inhabituelles, exacerbées par le changement climatique.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des femmes se rafraichissent à Pékin, alors que la capitale chinoise est frappée par une vague de chaleur, le 21 juin 2023. (ANDY WONG / AP / SIPA)

La Chine suffoque. Une alerte rouge pour forte chaleur est en vigueur dans le pays vendredi 23 juin sur une large partie nord du pays avec des températures avoisinant les 40°C. Des températures élevées en Chine ne sont pas inhabituelles en été, en particulier dans l'ouest aride et le sud du pays. Mais le pays fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes, exacerbées par le changement climatique selon des scientifiques.

Au total, 185 alertes rouges avaient été émises vendredi sur un large quart nord est de la Chine, qui englobe Pékin, la métropole de Tianjin plus à l'est, ainsi que les provinces limitrophes du Hebei et du Shandong. L'alerte rouge est le niveau le plus élevé de la météorologie en Chine.

C'est la première fois depuis 2014 qu'elle entre en vigueur à Pékin, avec des températures qui pourraient de nouveau atteindre les 40°C, selon les services météo. La capitale chinoise a enregistré jeudi 41,1°C, soit sa plus chaude journée de juin depuis le début des relevés météorologiques en 1961.

Dans la province côtière du Shandong qui borde la mer Jaune, la température a même atteint localement jeudi 43°C, selon les services météorologiques. D'après les médias locaux, 17 stations de relevés météorologiques au niveau national ont battu des records en la matière. Cette forte chaleur devrait persister dans le nord et l'est de la Chine durant au moins huit jours, ont averti vendredi les services météorologiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.