Cet article date de plus de cinq ans.

Chine : une gigantesque escroquerie démantelée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Din Ning
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un système de Ponzi est un montage financier rémunéré uniquement par les nouveaux entrants et condamné à terme à s'effondrer. Celui de Din Ning en Chine pourrait être sans équivalent : près de 7 milliards d'euros dérobés à un million de particuliers chinois.

"Rendez-nous notre argent !" Des centaines de petits épargnants chinois réclament leur dû, détourné par la société de crédit en ligne Ezubao. Tout comme 900 000 de leurs compatriotes, ils sont victimes d'une gigantesque arnaque à la hauteur de 7 milliards d'euros. Ces manifestations se sont multipliées alors que Din Ning, le dirigeant de la société, vient de passer aux aveux, depuis sa prison, sur la chaîne de télévision nationale.

Des aveux à la TV

Une partie du magot était enfoui sous terre. Des valises entières de billets ont été retrouvées dans les locaux de la société. Avec cet argent, le patron et ses associés menaient grand train. L'équipe de Din Ning faisait miroiter des rendements à plus de 10%. L'argent récolté alimentait une pyramide de financements fictifs. La mise des petits épargnants ne servait qu'à enrichir les dirigeants de l'entreprise. En Chine, les placements dans les grandes banques sont très peu rémunérateurs et les Chinois se laissent facilement tenter par ces plateformes en ligne qui proposent des taux élevés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.