Chine : neuf des mineurs coincés sous terre depuis deux semaines ont été retrouvés morts

Une explosion survenue le 10 janvier dans une mine d'or de Qixia, dans l'est du pays, avait bloqué 22 employés à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un mineur est extrait de la mine d'or de la ville de Qixia (Chine), le 24 janvier 2021. (CHEN HAO / XINHUA / AFP)

Tragique issue au calvaire des mineurs piégés sous terre en Chine. Neuf des dix mineurs encore coincés depuis deux semaines ont été retrouvés morts, ont annoncé lundi 25 janvier les autorités locales.

Une explosion survenue le 10 janvier dans une mine d'or de Qixia, dans la province du Shandong (est), avait bloqué 22 employés à plusieurs centaines de mètres de profondeur. La déflagration avait provoqué d'importants dégâts, empêchant les mineurs de remonter à la surface. Les opérations de sauvetage sont depuis suivies avec angoisse dans tout le pays.

La semaine dernière, un mineur blessé est décédé sous terre des suites de ses blessures. Et dimanche, 11 travailleurs ont été remontés à la surface devant les caméras de la télévision nationale.

Cependant, malgré les "efforts inlassables" des secouristes, "neuf autres mineurs ont malheureusement été découverts morts" et "leurs corps remontés à la surface", a indiqué devant la presse Chen Fei, le maire de Yantai, la ville qui administre Qixia.

Un dernier employé toujours recherché

Les recherches se poursuivent pour retrouver le dernier mineur coincé sous terre. Mais l'espoir est mince : il n'a selon toute vraisemblance pas mangé depuis deux semaines, les sauveteurs ne savent pas où il se trouve et ils n'ont pas réussi à entrer en contact avec lui.

Après l'explosion, grâce à un câble métallique descendu via un conduit creusé dans la roche, les sauveteurs avaient pu transmettre à une partie des mineurs des vivres, des médicaments et des téléphones. Les sauveteurs s'étaient en parallèle lancés dans le forage de plusieurs conduits pour accéder aux hommes coincés sous terre.

En raison de la dureté des roches souterraines, les secours avaient estimé vendredi qu'au moins deux semaines seraient encore nécessaires pour les libérer. Mais les opérations se sont subitement accélérées dimanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.