Cet article date de plus d'un an.

Chine : les autorités donnent leur feu vert aux couples souhaitant avoir un troisième enfant

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chine : les autorités donnent leur feu vert aux couples souhaitant avoir un troisième
franceinfo
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, J. Xiong, A. Cao - franceinfo
France Télévisions

Alors qu’il n’y a jamais eu aussi peu de naissances en Chine, les autorités ont autorisé les couples à avoir un troisième enfant, mardi 1er juin. Le but est de relancer la démographie, mais le coût de la vie rebute les Chinois.

La Chine manque cruellement de bébés. Alors le gouvernement vient de supprimer la limite à deux enfants par couple, autorisant tacitement à en avoir un troisième. Cela est même très vivement encouragé par l’État. En 2019, il y a eu 14.6 millions de naissances, contre seulement 12 millions en 2020. Déjà, en 2016, Xi Jinping avait aboli la politique de l’enfant unique décidée en 1979. Mais il n’y a alors pas eu de baby-boom.

Le coût de la vie en augmentation

En cause, la baisse du nombre de mariages mais aussi la hausse des divorces, en plus du coût de la vie qui ne cesse de grimper, que ce soit pour le logement ou l’éducation. Beaucoup décident donc de renoncer à faire plus d’enfants. Les réactions dans la population sont mitigées. "Il faudra sans doute plus qu’une autorisation pour pousser les Chinois à faire un troisième enfant sans incitation financière, dans un pays où les allocations familiales n’existent pas", relate Arnauld Miguet, envoyé spécial de France Télévisions en Chine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.