Chine : la fièvre immobilière

En Chine, le marché immobilier est en pleine croissance, au point que les prix atteignent des sommets. L'État tente de mettre des restrictions aux résultats discutés.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans une ville proche de Shangai, ces Chinois se bousculent, défoncent une porte d'entrée : c'est le premier jour de vente d'appartements sur plans dans un quartier : il n'y en aura pas pour tout le monde. Image symbole de la surchauffe immobilière en Chine. Une fièvre spectaculaire, visible dans toutes les villes. Des chantiers à perte de vue et des augmentations de prix impressionnantes. Ces cinq dernières années, 188 % de hausse à Pékin : c'est six fois plus qu'à Paris. 250% à Shangai, 279% à Shenzen. C'est justement dans cette ville de taille moyenne que nous sommes allés : 12 millions d'habitants.

Des restrictions légales

Les maquettes des complexes immobiliers ont fière allure. Les appartements haut de gamme se vendront 11 000 euros le mètre carré. La demande est si forte que le promoteur a trouvé un bon moyen de sélection : un tirage au sort. Pour éviter l'éclatement de la bulle immobilière, les autorités multiplient les restrictions qui entravent la liberté de certaines familles.

Le JT
Les autres sujets du JT