Cet article date de plus de huit ans.

Centrafrique : Obama va aider la France à "protéger les civils"

Dans un message enregistré à Dakar et diffusé ce lundi soir par la Maison-Blanche, le président américain appelle les Centrafricains à "rejeter la violence". Et il affirme que les Etats-Unis vont soutenir les "efforts destinés à protéger les civils",  "d'autres pays africains et de la France".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Kevin Lamarque Reuters)

 "Nous savons, par l'expérience amère d'autres pays, ce qui se produit
lorsque des sociétés tombent dans la violence et la vengeance. Aujourd'hui, mon message pour vous est simple: ce n'est pas inéluctable. Vous, fiers habitants de la république centrafricaine, vous avez le pouvoir de choisir une voie différente. Les personnes qui ont recours à la violence doivent rendre des comptes, conformément à la loi. Pendant ce temps, alors que des forces d'autres pays africains et de la France oeuvrent à rétablir la sécurité, les Etats-Unis soutiendront leurs efforts destinés à protéger les civils"
a dit le président américain. 

Une aide logistique et pas militaire*


Mais c'est un soutien sans véritable participation que proposent les Etats-Unis. Barack Obama distingue d'ailleurs ceux qui sont en première ligne sur le plan militaire, la France notamment. Et les Etats-Unis prêts à aider pour "protéger les civils." Pas question donc de soldats américains engagés sur le terrain. Washington ne répond qu'à une demande logistique de la France. Ce sera une mission de transport aérien pour accélérer le déploiement des troupes africaines.* Il s'agit d'un deuxième geste après le versement de 40 millions. Et les Etats-Unis insiste sur l'aspect stritement humainitaire de la mission.
*

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.