Cet article date de plus de neuf ans.

Centrafrique : les premiers renforts français arrivent à Bangui

Après le feu vert donné jeudi par le Conseil de sécurité de l'Onu à une intervention de la France en Centrafrique pour y rétablir la sécurité, les premiers renforts militaires français ont commencé à arriver à Bangui ce vendredi, a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sur RFI. Le nombre de soldats français sur place sera doublé d'ici la fin de la semaine, a précisé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sur France info.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Philippe de Poulpiquet Maxppp)

Des renforts français
ont commencé à se déployer à Bangui, la capitale de la République
centrafricaine, a annoncé le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian
sur l'antenne de nos confrères de RFI. "Ça a commencé dans la mesure où
les forces françaises
qui étaient déjà présentes sur l'aéroport de Bangui (...) dès cette nuit ont
développé des patrouilles dans Bangui
", a indiqué le ministre vendredi
matin. Un détachement d'hélicoptères devrait arriver sur zone dans la journée,
a-t-il encore précisé.

Sur France info, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, précise que le nombre de soldats français en Centrafrique sera doublé d'ici la fin de la semaine. "Aujourd'hui il y en a un peu plus de 650 et nous allonsdoubler d'ici la fin de la semaine ", a-t-il dit.  Au total, ce sont donc quelque
1.200 soldats français, qui participeront à l'intervention en
République centrafricaine pour aider au rétablissement de la sécurité dans ce
pays en proie au chaos.

A LIRE AUSSI ►►► La France en Centrafrique: Fabius fixe "six mois" comme objectif

Jeudi soir, l'ONU a donné son feu
vert à une intervention d
e la France en Centrafrique où des combats inter
religieux ont déjà fait une centaine de morts. A
la sortie du Conseil de défense à l'Elysée hier soir, le chef de l'Etat,
François Hollande avait annoncé que l'action française sur place allait
commencer dans les prochaines heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.