VIDEO. En Suède, au Canada, en Espagne… Ces gouvernements sont-ils féministes ?

Les gouvernements de ces trois pays ont déclaré être féministes. Et voilà ce qui a changé…

BRUT

Veronika Wand-Danielsson faisait déjà partie du gouvernement suédois lorsqu'il s'est déclaré féministe en 2014. Et la Suède est le premier pays de l'histoire à l'avoir fait. Depuis, le Canada et l'Espagne ont suivi le mouvement.

Depuis que la Suède a déclaré avoir un gouvernement féministe en 2014, le pays a adopté une loi qui définit les relations sexuelles sans consentement comme étant un viol, il a attribué plus de 58 millions de dollars pour l'égalité des sexes et même si presque tous les pères prennent un congé parental, le gouvernement a introduit un troisième mois de congé parental rémunéré pour les pères. Le gouvernement canadien de Justin Trudeau a pris des mesures telles que l'instauration d'une allocation pour la garde des enfants aidant ainsi les femmes issues de familles modestes, la proposition d'une loi pour la parité des salaires dans le but de combler l'écart entre les revenus et a doublé le budget du Programme de promotion de la femme, un fonds de solidarité accordant des subventions à des organisations féministes et à des organisations des droits des femmes. 

Le Canada, l'Espagne, la Suède figurent parmi les dix gouvernements à promouvoir le plus la parité, l'Espagne étant le numéro un. C'est le pays avec la plus forte proportion de femmes ministres. Plus de la moitié des pays du monde n'ont jamais eu une femme comme chef d'État.

VIDEO. En Suède, au Canada, en Espagne… Ces gouvernements sont-ils féministes ?
VIDEO. En Suède, au Canada, en Espagne… Ces gouvernements sont-ils féministes ? (BRUT)