Québec : la vague de chaleur a fait 70 morts

Près de la moitié des décès ont été enregistrés à Montréal.

Des enfants jouent dans une fontaine place des Arts à Montréal, le 3 juillet 2018.
Des enfants jouent dans une fontaine place des Arts à Montréal, le 3 juillet 2018. (EVA HAMBACH / AFP)

La vague de chaleur qui a frappé le Québec au début du mois a fait 70 morts, selon le décompte final des autorités sanitaires locales diffusé lundi 9 juillet. Près de la moitié des décès a été enregistrée à Montréal, capitale économique du Québec, a indiqué la porte-parole du ministère provincial de la Santé.

Un épisode de chaleur intense a frappé l'est du Canada pendant une semaine début juillet, mais seule la province francophone a officiellement constaté une hausse des décès liée aux températures accablantes. En 2010, une vague de chaleur avait entraîné la mort d'une centaine de personnes dans la région de Montréal.

Les victimes à Montréal font partie de "populations très vulnérables, personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques ou mentales" et ne disposant pas de la climatisation, a précisé le Dr Drouin, dans une interview à la télévision publique Radio-Canada. Il faisait 34°C le 4 juillet à Montréal avec un facteur humidex pouvant dépasser 40, selon les données du service météo d'Environnement Canada. L'humidex est un indice utilisé au Canada pour mesurer l'effet combiné de la chaleur et de l'humidité dans l'air et donc le niveau de chaleur ressenti par la plupart des personnes.