Cet article date de plus de huit ans.

Cameroun : le père Georges Vandenbeusch a été libéré

C'est la présidence française qui l'a annoncé officiellement ce mardi matin : le prêtre, enlevé au nord du Cameroun le 13 novembre dernier, a été libéré. Et l'Elysée a "remercié particulièrement le président Paul Biya pour son implication personnelle". Avant de partir pour Yaoundé, Laurent Fabius a assuré sur France Info que Georges Vandenbeusch était en bonne santé. Il atterrira à Villacoublay mercredi matin et sera accueilli par le chef de l'Etat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Mairie de Sceaux SIPA)

Un mois et demi de captivité donc, pour le père Georges Vandenbeusch. Enlevé dans le nord du Cameroun, par les islamistes armés de Boko Haram, le curé de la paroisse de Nguetchewe, âgé de 42 ans, a été libéré, annonce la présidence française.

►►► A LIRE AUSSI | Sept otages français retenus à travers le monde

Dans un communiqué, François Hollande "remercie tous ceux qui ont travaillé sans relâche à cette issue, notamment les autorités du Cameroun et du Nigeria" . Et tout particulièrement le président camerounais Paul Biya "pour son implication personnelle" . Il accueillera le prêtre mercredi. L'avion le ramenant du Cameroun est attendu à Villacoublay vers 6h40, selon l'Elysée.

Il arrivera à bord d'un avion gouvernemental, en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, parti pour Yaoundé à la mi-journée.

A ECOUTER ►►►Prêtre libéré au Cameroun : "L'ambassadrice
m'a dit qu'il était en bonne santé" (Laurent Fabius)

France Bleu Maine a réussi à contacter un prêtre originaire du diocèse du Mans et qui est au Cameroun en ce moment. Il a vu le père Vandenbeusch à sa libération, "on l'a trouvé en bonne forme " a-t-il dit, "il semble fatigué mais il a précisé qu'il n'avait pas été maltraité ". Selon le père Grégoire Cador, l'ex-otage a "beaucoup insisté sur le fait que ses ravisseurs ne savait pas qu'il était prêtre. Ils l'ont agressé parce qu'il était blanc (...) ça montre bien que ce n'est pas une affaire de religion, ni de complicité locale ".

"Ce n'est pas une affaire de religion" (un prêtre français qui a parlé au père Vandenbeusch à sa libération)

Interrogations

Aucune précision n'a été donnée sur les conditions de sa libération. Mais de source diplomatique on indique que le prêtre a été libéré tôt ce matin dans le nord du Cameroun,  qu'il se trouve actuellement dans un avion de l'armée, et qu'il sera remis à l'ambassadeur de France dans la journée. Laurent Fabius a indiqué qu'il avait appris la nouvelle par un coup de téléphone très tôt ce matin du président camérounais. Mais qu'il avait bon espoir depuis une quinzaine de jours.

A LIRE AUSSI ►►►Libération du père Vandenbeusch : y a-t-il eu rançon ?

L'armée nigériane fait savoir qu'elle n'est pas impliquée dans sa libération. Celle-ci serait donc plutôt le fait des Camerounais eux-mêmes : une source proche des services de sécurité camerounais avait indiqué mi-décembre que des négociations étaient menées à travers des intermédiaires camerounais, proches des ravisseurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.