Cet article date de plus de huit ans.

Cambodge : une ex-chef Khmer rouge libérée

Ieng Thirith, 80 ans, l'ancienne première dame du régime, ex-ministre des Affaires sociales est jugée trop folle pour pouvoir assister à son procès.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le tribunal de Phnom Penh, chargé de juger les Khmers rouges, a donc tranché : pas question de juger une vieille femme complètement folle. Ieng Thirith, 80 ans, ne comparaîtra pas pour son rôle dans le génocide - qui a coûté la vie à quelque deux millions de Cambodgiens.

Ieng Thirith fut la ministre des Affaires sociales du régime, son mari Ieng Sary, le ministre des Affaires étrangères. Sa soeur épousa, elle, Pol Pot, mais a souffert de problèmes mentaux qui l'ont empêchée de jouer un rôle politique de premier plan. D'où le surnom de "première dame" que l'Histoire a donné à Thirith.

Lors de sa comparution devant les juges, en 2009, elle leur avait promis le "septième cercle de l'enfer". Ses avocats avaient fini par jeter l'éponge

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.