Venezuela : la crise empire, les habitants fuient en masse

Plus de 2,3 millions de personnes originaires du Venezuela ont fui leur pays ces trois dernières années. Le phénomène s'accélère et ses voisins sud-américains ferment leurs frontières. Les ONG craignent une crise humanitaire.

France 3

Que ce soient aux frontières de la Colombie, du Pérou ou de l'Équateur, jamais l'Amérique latine n'avait connu un tel exode. Par centaines de milliers, les Vénézuéliens fuient leur pays, sa misère et sa dictature : plus d'un million en Colombie, 550 000 en Équateur, 52 000 au Brésil et 280 000 au Pérou, où le ministre de l'Intérieur a mis en garde les migrants.

Monnaie dévaluée

Au Brésil, la situation est beaucoup plus tendue. Un campement de réfugiés a été incendié et détruit par des villageois, qui demandent aux Vénézuéliens de rentrer chez eux. Ils retrouveraient un pays en plein chaos économique avec une inflation plus que galopante : 82 700% en juillet. Mardi 21 août, pour masquer la débâcle, le gouvernement a dévalué la monnaie. Les nouveaux billets ont cinq zéros de moins, ce qui n'empêche pas le cours du bolivar de continuer à chuter. Un Vénézuélien sur trois est au chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un poulet de 2,4 kilos vaut 14 600 000 bolivars, soit l\'équivalent de 2,22 dollars dans un marché de Caracas (Venezuela), le 16 août 2018.
Un poulet de 2,4 kilos vaut 14 600 000 bolivars, soit l'équivalent de 2,22 dollars dans un marché de Caracas (Venezuela), le 16 août 2018. (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)