Cet article date de plus de sept ans.

JMJ : la sécurité en question dès l'arrivée du pape

La police a dû disperser avec des gaz lacrymogènes des manifestants en marge de la réunion de François avec la présidente Dilma Rousseff, lundi soir, tandis qu'un petit explosif était retrouvé. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police brésilienne devant le palais Guanabara à Rio (Brésil), où la présidente Dilma Roussef recevait le pape François, le 22 juillet 2013. (LUCA ZENNARO / ANSA / AFP)

Son arrivée aura été mouvementée. Mardi 23 juillet, le pape prenait une journée de repos bien méritée dans le calme et la verdure de la résidence du Sumaré, sur les hauteurs de Rio de Janeiro (Brésil). Le pays accueille jusqu'à dimanche les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) dans un enthousiasme teinté de crainte concernant les questions de sécurité.

La police disperse des manifestants 

Quelques semaines à peine après un mouvement social sans précédent contre la vie chère et la corruption, le contexte est tendu. La police a dû disperser avec des gaz lacrymogènes des manifestants en marge de la réunion du pape François avec la présidente Dilma Rousseff. Ils protestaient notamment contre le coût d'organisation de ce gigantesque rendez-vous religieux – quelque 40 millions d'euros. 

Francetv info

Des centaines de manifestants couraient dans toutes les directions à proximité du palais Guanabara, où siège le gouvernement de Rio de Janeiro. Un cocktail Molotov a été lancé en direction des forces de l'ordre. Au moins un manifestant qui portait un masque blanc d'Anonymous a été arrêté. "Cela ne sert à rien de réprimer, ce gouvernement va chuter", ont crié certains protestataires en fuyant la police.

Cette manifestation a conduit les services de sécurité à changer in extremis le programme du pape, en le faisant monter dans un hélicoptère pour aller du centre-ville au palais Guanabara. Auparavant, la voiture dans laquelle François avait décidé de faire un tour avait été bloquée à plusieurs reprises par des fidèles enthousiastes, inquiétant son entourage.

Francetv info

D'autant plus que d'autres manifestations sociales sont annoncées près de la plage, où auront lieu jeudi et vendredi soir des cérémonies en présence du pape et de centaines de milliers de jeunes catholiques.

Un petit engin explosif retrouvé

Un engin explosif artisanal a en outre été découvert par la police brésilienne dans un parking à Aparecida, dans l'Etat de São Paulo, près d'un sanctuaire où le pape François doit se rendre cette semaine, a annoncé le service d'information de l'Etat brésilien. La police a pu sans danger faire exploser l'engin, constitué d'un tuyau en plastique enveloppé dans du ruban adhésif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.