Brésil : le bilan de la rupture d'un barrage minier est désormais de 58 morts et 305 disparus

Le précédent bilan était de 37 morts et 287 disparus.

Les pompiers recherchent des survivants après la rupture d\'un barrage minier à Brumadinho (Brésil), le 27 janvier 2019.
Les pompiers recherchent des survivants après la rupture d'un barrage minier à Brumadinho (Brésil), le 27 janvier 2019. (DOUGLAS MAGNO / AFP)

Les secours ont communiqué un nouveau bilan. Après la catastrophe de Brumadinho, vendredi, dans le sud-est du Brésil, il y a actuellement "58 morts" et "305 personnes portées disparues". "Ce nombre a augmenté parce que des familles qui n'étaient pas sur la liste initiale ont été enregistrées", a déclaré dimanche 27 janvier le lieutenant-colonel Flavio Godinho, porte-parole de la défense civile de l'Etat de Minas Gerais, chargée d'organiser les secours. Le précédent bilan était de 37 morts et 287 disparus.

Les recherches ont repris

Dimanche, les habitants, traumatisés par la rupture du barrage de la compagnie minière Vale, se sont réveillés dans la panique au son de sirènes avertissant du risque de rupture d'un autre barrage minier. Les recherches ont été interrompues mais l'alerte a ensuite été levée.

"Il n'y a plus de risque de rupture, a assuré le lieutenant-colonel Flavio Godinho. Les recherches ont déjà repris, par hélicoptère, sur terre et avec des chiens." "Tant que nous n'avons pas retiré le dernier corps, nous avons encore espoir de retrouver des survivants, même si nous savons que, plus le temps passe, plus ce sera difficile", a déclaré un porte-parole des pompiers.